SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Les Eternels T 5 : La Cire qui chante

"Les Eternels T 5 : La Cire qui chante " de Yann & Meynet


- Toutes vos histouaires, vos p’tits sicrets, vos menteries, ça commence bien à m’achaler ! Une chose est sûre... on est salement pognés dans une barouette de marde !

Tabernacle ! Uma et Jaï les deux "Eternels" débarquent au Québec dans le but de retrouver l’épave d’un avion (et sa cargaison hautement sensible pour leurs employeurs diamantaires). Le seul indice consiste en la présence signalée d’un enfant rescapé du crash. Or il se trouve en pleine zone de dissidence. Les Indiens cris (1) ont fait sécession et s’opposent à toute intrusion sur leur territoire. La lecture de la main d’Uma a confirmé qu’ils dissimulaient des choses d’où une réaction agressive et armée.
Bref les deux enquêteurs doivent affronter des ennemis supplémentaires en plus du froid, des loups et de mystérieux tueurs.
N’oublions pas les difficultés de communication avec les autochtones, car les deux héros doivent "s’accoutumer à la parlure qu’becquoise". Par exemple ici les "gosses" signifie en fait...(censuré !)
Au langage pittoresque s’ajoute la volonté des auteurs de brouiller les pistes. Dans les premiers tomes ils avaient développé la confusion entre Uma et sa soeur jumelle. Ici l’expédition a pour objectif un enfant-loup qui est peut-être l’un des deux enfants rescapés du crash, mais lequel ? Et les compagnons d’aventure d’Uma et de Jaï sont-ils vraiment ce qu’ils prétendent être ?
Le dessin de Meynet est toujours excellent (cf. le poster présent dans cet album représentant la sublime Uma vêtue uniquement de quelques diamants). Cependant on remarquera quelques détails incohérents comme lorsqu’un ouvrier n’utilise pas de gants par une température de - 20 °C. De plus les personnages féminins ont tendance à se ressembler. En voyant la couverture on pourrait croire au retour de la soeur jumelle de l’héroïne, or il n’en est rien. Il s’agit d’une "bois-brulée", une métisse qui peste contre "les maudites grenouilles d’Paris, vous faites jamais rien comme tout l’monde !"

(1) l’orthographe correct est "kree"

Damien Dhondt

Scénario : Yann, Dessin & Couleurs : Félix Meynet _ Les Eternels T5 : La Cire qui chante _ Edition : Dargaud _ mai 2010 _ Inédit, grand format, 54 pages couleurs _ 13,50 euros



Retour au sommaire