SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  S à Z -  The boondock Saints 2 Blu-ray
"The boondock Saints 2 Blu-ray "
de Troy Duffy

Sony Pictures Home Entertainment
Catalogue # 33058
Spécificités techniques
- Blu-ray ZONE A, B, C
- BD-50 double couche
- BD-25 suppléments
Résolution vidéo / Encodage
- 1080p/AVC MPEG-4
- bonus en 1080p, 1080i, et 480p
Aspect Ratio(s)
- 2.39.1
Formats audio
-  Anglais et Français et portugais « DTS » Master audio
-  Espagnol dolby digital 5.1
Sous-titres
- Anglais, français, espagnol et portugais
Bonus
-  Behind the scene (HD)
-  Billy Conolly and Troy Duffy : Unedited
-  The cast confesses : Secrets from the set (HD)
-  Inside the vault : The weapons
-  The film at Comic Con (HDi)
-  2 deletes scenes (SD)
-  Bande annonce en HD des plus récents titres Sony
Image : ..........................4/5.

Son : ..............................4/5
Le packaging langues et sous-titres est fantastique. Du « DTS » Master audio français, peut-on rêver mieux pour notre hexagone ? Bravo Sony
Plot : Deux frères Irlandais Murphy et Connor tuent accidentellement un responsable de la mafia de Boston. Ils se livrent à la police et lorsqu’ils sont libérés sont accueilli en héros... Ils pensent alors être investis d’une mission confiée par Dieu et commencent à abattre un par un chaque membre de la mafia tandis que le détective qui suit leurs traces n’est pas loin d’admettre que ce qu’ils font est sans doute une œuvre de salut public...
Final : Je vais être tout à fait objectif, « Boondock » fait partie de cette catégorie de films que le monde entier catégoriserait de « culte » tout comme l’est le « Pulp Fiction » de Tarantino qui même avec la plus belle des copies m’endort toujours et impossible de « rentrer » dedans et je ne vous parle même pas de sa durée. Je pourrai y aller pendant 3 heures sur Tarentino qui se résume pour moi à 1 film et même pas sa suite : « Kill Bill ». Je ne veux donc pas juger un genre que je n’aime pas, que je n’apprécie pas alors que quand vous allez par exemple à une convention telle « Comic Con » et bien beaucoup n’ont pas du tout le même avis que moi alors soyons honnête et ne cassons pas. Jugez pas vous-même, la vidéo et l’audio sont solides et même en blu-ray toujours pas mon truc.......
NOTE : La chronique de ce Blu-ray est effectuée sur la "Playstation 3" SLIM, dotée du tout dernier software et du processeur vidéo pro. Lumagen Vison HDQ.
L’image : Rendu solide mais à ma grande surprise une image un peu sombre et terne. 4/5
Le son : Excellente bande son qui ravira tout le monde mais pas du niveau explosif que « Terminator Salvation » ou « District 9 », qui sont eux des références sonores totales. Excellent spectacle sonore mais on n’est pas au top. 4/5

Marc Sessego

Andrée Cormier



Retour au sommaire