SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 12 000 articles
97
  Sommaire - Jeux de Role et Jeux Vidéo -  Soirée de lancement du jeu Final Fantasy XIII à la Fnac Bellecour (Lyon)

"Soirée de lancement du jeu Final Fantasy XIII à la Fnac Bellecour (Lyon) " de


Coordonné avec le lancement à Paris à la Fnac des Champs Elysées, la Fnac Bellecour a organisé en collaboration avec l’association Lyon Hoshi, la célébration de la sortie du treizième opus de la saga Final Fantasy. Les personnes qui voulaient venir en cosplay de personnages tirés de Final Fantasy pouvaient le faire, sur inscription, et c’est ainsi que je me suis retrouvée habillée en Linoa Heartilly, personnage tiré de Final Fantasy VIII.
Ce fut une soirée mémorable !

Les cosplayers avaient rendez-vous à 22 heures devant le magasin, une heure et demie en avance par rapport à l’heure d’ouverture au public afin de se changer, se maquiller, bref, se préparer. Ce qui n’est pas une mince affaire, considérant les tenues extravagantes et les coiffures plus originales encore de la plupart des personnages. Par chance, j’avais choisi une jeune fille assez facile à interpréter.
Inutile je pense de préciser que le vestiaire des filles a fini en un impressionnant de fouillis de tissu et de bruit ! « Qui a vu mon crayon à yeux orange ? », « Il y a une prise pour brancher mon lisseur ? » voire à un moment « Zut, j’ai cassé mon arme ! ».
Je ne me suis pas risquée à aller jeter un œil dans le vestiaire des hommes mais étant donné les bruits qui s’en échappaient, ce devait être sensiblement la même chose !

A 23 heures, nous étions tous prêts et sommes tous descendus au premier étage du magasin, qui était la zone délimitée pour recevoir le public. Un écran géant avait été installé, avec le jeu vidéo-projeté afin que nous puissions tester le jeu. Un bar à sushi et un buffet de boissons étaient à notre disposition.
Nous avons participé à une séance photo, et enfin testé le jeu. Je l’avais par bonheur eu dix jours plus tôt en service de presse. J’ai donc été désignée d’office formatrice du jeu, ayant 28 heures de jeu d’expérience.

A 23 heures 40, les invités ont pu rentrer et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y avait du monde. Les vigiles et vendeurs ont rapidement été dépassés, au point que l’entrée des visiteurs a été stoppée puis filtrée.

A l’intérieur, un ambiance folle ! Quelques secondes avant minuit, tout le monde s’est mis à décompter : « Quatre, Trois, Deux, Un... » et là des hurlements de joie éclatent et les premiers à s’être acheté le jeu se font photographier sous toutes les coutures et se précipitent dehors pour aller jouer chez eux, au chaud. La nuit est glaciale et que les joueurs qui attendent dehors sont de vrais fans pour résister à la température et au vent.
J’entends quelques joueurs discuter entre eux : certains sont venus de Saint Étienne, d’autre de Vienne et même de Valence !
D’autres ont pris dix jours de congés pour jouer en paix !
Le phénomène FF dépasse ce à quoi je m’attendais !

Nous autres cosplayeurs sommes très demandés. Photos de groupe, photos individuelles, photos avec les fans... C’est un plaisir !

Enfin, à une heure et demie du matin, le magasin ferme, et il faut partir... Mais pas les mains vides ! Jeu, guide du jeu, bande originale, figurines... mais aussi goodies en tout genre ! Calendrier, cartes postales, posters, portfolio...

Les plus motivés d’entre nous resteront jusqu’à deux heures et demie du matin pour récupérer les affiches du magasin, dans le froid et le vent. De vrais fans je vous dis !

Emilie Levraut



Retour au sommaire