SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Le Roi Banal

"Le Roi Banal " de Ozanam & Kyung -Eun


J’ai l’honneur de déclarer la naissance du royaume de Georgettia. Et devant cette assemblée, je me sacre roi Miao, premier souverain de la royauté.

Retraité, Monsieur Clément bénéficie de la compagnie de son chien. Son imagination vagabonde et il se souvient qu’enfant il avait promis à une petite fille de fonder un royaume avec elle et lui comme souverains.
Nostalgie ? Quoiqu’il en soit suivant la mode des micro-états le roi Miao décide de fonder le royaume de Georgettia (d’après le nom de Georgette son épouse défunte) avec pour seul sujet Bao son chien.
De ce fait son gendre, trieur de courrier au PTT, voit arriver au bureau de poste des lettres adressées à l’ONU par le royaume de Georgettia.
Sans connaître le nom de l’expéditeur il se prend au jeu et l’ONU ( le gendre) répond au roi Miao.
Et pendant que le roi Mio envoie le soldat Bao bouter l’ennemi ( un huissier) hors des frontières son cher gendre rentre chez lui où l’attend un serpent. Rectification sa glaciale épouse froide comme un serpent l’attend pour l’accabler de reproches divers.
L’un souffrant d’une épouse absente et l’autre d’une femme trop présente les deux hommes correspondent sous une fausse identité sans savoir qu’ils se connaissent.
Selon la vision des protagonistes le décor change. Les loubards deviennent un dragon d’héroïc-fantaisie tandis que la "tendre" épouse se retrouve munie d’une tête de serpent.
On trouve même une discussion Clément et son gendre. Mais les paroles sont représentées brouillées (sans intérêt).
Ceci rappelle la démarche de l’oeuvre de Pierre Boulle ou de Serge Brussolo ou la logique des comportements humains est poussée jusqu’à l’absurde. Mais ici le dessin traduit une altération de la réalité.

Damien Dhondt

Scénario : Antoine Ozanam, Dessin : Kyung-Eun _ Le Roi Banal _ Edition : Casterman, collection : KSTR _ septembre 2009 _ Inédit, moyen format, 136 pages couleurs _ 15 euros



Retour au sommaire