SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Hood 1 : Pierres de sang

"Hood 1 : Pierres de sang " de Brian K. Vaughan & Kyle Hotz


- Il ira loin le gamin.

Parker se retrouve une de plus avec des problèmes financiers. Non, malgré la ressemblance physique avec Peter Parker, il s’agit en fait de Parker Robins. Ce rejeton d’un obscur sbire du Caïd se retrouve avec une petite amie enceinte et une mère hospitalisée. Après avoir fait preuve d’esprit civique en tabassant un membre de l’Hydra pour lui voler ses chaussures (pas de la bonne taille) il est temps pour lui de partir pour un job de nuit (un cambriolage)
Tout ce qu’il trouvera sera un olibrius au milieu d’un pentacle. Il le flingue et prend ses fringues (cette fois c’est la bonne pointure). Ensuite viennent les découvertes : les bottes lui permettent de voler et la cape procure l’invisibilité tant qu’il retient son souffle. Que faire de ses nouveaux talents ? Après avoir visité un vestiaire féminin il convient de passer aux choses sérieuses : un grand braquage sur une cargaison illégale de diamants qui n’est gardée que par...le Shocker, Constructor et Jack O’Lantern.
De ce fait Parker se retrouve traqué par un trio de super-vilain, la pègre, la police, sans oublier deux agents du F.B.I. Il pourrait se faire discret...oui, il pourrait.
Ce singulier "super-vilain" possède une certaine aptitude à la violence et des capacités de réflexion rapide. Mais il oscille constamment entre volonté de réussir et désir d’échec. Ainsi il continue à fumer alors que cela affecte sa capacité à rester invisible. De même il dépense de l’argent chez une prostituée tandis que la femme qui l’aime l’attend à la maison.
On se demande pourquoi il n’a pas choisi la voie du super-héroïsme lui qui, apercevant Max Dillon (Electro) dans un bar se demandait pourquoi il ne bossait pas pour une grande compagnie électrique.
Mais Parker a décidé que ses réflexions subtiles sur la nature humaine ne s’appliquaient pas à lui et The Hood fait son apparition dans le monde des super-vilains.
La Génèse d’un des plus grands super-criminels est ici décrite par un scénariste qui pose les bases de menaces futures (contrarier un patron de la pègre et intervenir lors d’un rituel de sorcellerie ne sont pas de bonnes idées), tandis que le dessinateur maîtrise parfaitement l’art de générer l’inquiétude.

Damien Dhondt

Scénario : Brian K. Vaughan, Dessin : Kyle Hotz, Encrage : Eric Powell, Couleurs : Avalon Studios & Brian Haberlin _ Hood, tome 1 : Pierres de sang _The Hood (Blood From Stones) 1 à 6 (2002) _ Traduction : Laurence Belingard _ Edition : Panini Comics, collection : Max _ juillet 2008 _ Inédit, moyen format, 144 pages couleurs _ 12 euros



Retour au sommaire