SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Inside (From within) - Edition zone 2 (Inédit )
"Inside (From within) - Edition zone 2 (Inédit ) "
de Phedon Papamichael
 


Avec Elisabeth Rice, Thomas Dekker, Rumer Willis, Kelly Blatz, Laura Allen.
France Televisions Distribution

Grand Prix Inédit Vidéo Gerardmer 2010

Cette année, lors du 17ème Festival International du Film Fantastique, il s’avéra que la sélection la plus « riche » se trouvait être celle des Inédits Vidéo. Alors, pour celles et ceux qui ne connaissent pas, c’est une compétition parallèle à l’officielle, ouverte gratuitement au public qui vote à chaque sortie pour le film vu. Tout cela se passe dans une salle et une ambiance très « Dernière séance », avec des sièges en bois (qui se brisent parfois...) et qui au fil des années a gagné en sympathie et en assiduité : chaque séance affiche souvent complet, les films sont présentés en vostf et contrairement à ce que l’on peut penser et après des premières compétitions remplies de petits « direct-to-video » à l’intérêt très relatif, cette section gagne en qualité (faut dire aussi que beaucoup préfèrent payer des droits vidéo que cinéma...) et le public se montre très professionnel. Si certains « Prix Inédit Vidéo Gérardmer » ne marqueront pas les annales, depuis quelques temps, ça s’améliore grandement comme le prouve le lauréat 2010, qui réussit à battre au poteau de sérieux concurrents, mais ça, vous le saurez dans le compte-rendu qui sera publié dans le prochain numéro du magazine (N°67). Donc, le vainqueur 2010 se nomme « Inside », qui s’avère être le titre français de « From Within », ben oui... Et c’est une petite perle.
Grovetown est une petite ville américaine comme tant d’autres, bien tranquille, avec sa population très sage, même chez les adolescents. Du moins jusqu’au jour où l’un d’eux se suicide devant sa petite amie, laquelle meurt aussi à priori par suicide quelques heures après. Et l’hécatombe se poursuit, plongeant la population dans la peur la plus grande, au point que beaucoup se tournent vers leur Dieu pour être sauvé. Lindsay, la fille du pasteur, cherche à savoir les raisons qui frappent ainsi n’importe quel habitant de Grovetown à se tuer. Aidé par Aidan, un étudiant athée controversé par le leader local qui ne jure que par la voie divine, Lindsay va découvrir que tout cela est orchestré par quelque chose de maléfique, une force qui pousse toute victime choisie à se suicider, et qui serait lié à un moment du passé de la ville que beaucoup souhaitent oublier. Mais en se rapprochant de la vérité, Lindsay commence à voir les signes annonçant qu’elle pourrait être la prochaine à se donner la mort. Son seul salut réside dans le secret abominable terré sous la terre de Grovetown.
Premier vrai grand film de Phedon Papamichael, connu pour être un excellent directeur de la photo (sur les films de James Mangold, par exemple, « Identity », « Walk the line » et le superbe « 3h10 pour Yuma »), « Inside » a le mérite de dégager immédiatement un soin particulier à son atmosphère par un look très soigné et précis qu’on n’a guère l’habitude de rencontrer dans de telles petites productions. Par la suite, on est vite happé par son scénario, mystérieux et surtout très inquiétant, qui met mal à l’aise avec ses suicides sanglants et qui finissent par dévoiler les spectres des futures victimes. La suite se concentre sur les raisons de ces actes de pure folie, jusqu’à un dénouement qu’on pense heureux, mais qui logiquement ne l’est pas, mais qui réussit à se faire en deux actes, le second acte étant simplement terrifiant quant à ce qui va se passer pour Grovetown, voire même plus, une sorte d’apocalypse annoncée. Mélangeant habilement pur fantastique et facteurs réalistes comme le fanatisme religieux souvent bien plus responsable qu’on ne le pense de certains drames et qui peut aller jusqu’à de la pure bestialité primitive (comme lorsque une pauvre fille est « simplement » brûlée vive comme on brûlait les sorcières avant !), « Inside » se révèle être au bout du compte un excellent petit shocker fantastique, visuellement de très belle tenue, menant son intrigue avec un vrai sens du suspens et de la terreur sans recourir à des effets gores de Grand-Guignol, mais s’appuyant plus sur son ambiance limite malsaine. Question bonus, par contre, là c’est l’extrême pauvreté. Cela est compensé par une copie excellente, qui s’accompagne d’une demi-bonne nouvelle : suite à son succès rencontré à Gérardmer, l’éditeur annonce une sortie en Blu-ray du film en juin. D’ici là, le DVD aura conquis les fans qui risquent de s’en contenter. Enfin, on verra bien, et pour l’instant, il est temps de découvrir cet excellent « Inside », Grand Prix Inédit Vidéo Gérardmer 2010.

Note film : 9/10
DVD : copie magnifique, format d’origine 2.35, image 16/9ème compatible 4/3 - Bonus : 1/10 : bande-annonce.
St. THIELLEMENT



Retour au sommaire