SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  S - Z -  Honor Harrington 6 : Mascarade silésienne



"Honor Harrington 6 : Mascarade silésienne "
de
David Weber

Editeur :
L’Atalante
 

"Honor Harrington 6 : Mascarade silésienne "
de David Weber




Pendant une fraction d’éternité, les deux bâtiments eurent un angle de visée parfait l’un vers l’autre et, à cet instant, les plans de tir verrouillés dans deux ordinateurs différents s’activèrent.
Aucun sens humain n’aurait pu saisir ce qui se passa ensuite, aucun esprit humain n’aurait pu décomposer les évènements. La distance était tombée à douze mille kilomètres à peine, et lasers, grasers et missiles se déchaînèrent dans ce petit intervalle de vide comme des démons enragés.

Alors que le conflit spatial entre le Royaume de Manticore et la République du Havre prend de l’ampleur les conséquences
économiques se font sentir. Les navires d’escorte manticoriens ont été rappelés sur le front. Aussi en Confédération Silesienne où les gouvernements locaux sont gangrenés par la corruption la piraterie prend de l’ampleur.
C’est alors que Klaus Hauptman qui perd de nombreux navires de commerce en Silésie du fait de l’action des pirates de l’espace met son poids politique en action.
Vu les faibles moyens disponibles la seule solution consiste à envoyer des vaisseaux marchands armés, mais au blindage pratiquement inexistant.
Pour commander cette force il faut envoyer quelqu’un de compétent et qui a toutes les chances de se faire tuer. Aussi Hauptman envisage une solution. Pourquoi pas Honor Harrington qui a autrefois saisi un de ses navires se livrant à la contrebande ? Lorsqu’il a menacé les parents d’Honor de représailles économiques Honor lui a rappelé que les duels étaient légaux. (cf. "Mission Basilic").
Aussi Hauptman suggère le nom d’Harrington à Reginald Houseman. Cet homme politique qui se tarde d’une grande expérience militaire de salon fut giflé par Honor alors qu’il lui ordonnait de laisser massacrer toute la population d’une planète afin d’assurer sa sécurité personnelle. (cf. "Pour l’honneur de la reine").
Et c’est ainsi qu’Honor Harrington se trouve réintégrée au sein de la Flotte Royale de Manticore pour commander une escadre de quatre navires avec des membres d’équipage inexpérimentés ou des vétérans "dont les capitaines peuvent se passer".
Ces hommes d’expérience s’efforcent d’en faire le moins possible et obligent les bleus à faire de même (et ceci dans un vaisseau de guerre se préparant au combat !).
Parmi les nouvelles recrues se trouve Aubrey Wanderman qui bénéficie de l’enthousiasme de la jeunesse et qui ne s’était pas attendu à être confronté à la violence au sein même d’un vaisseau de la Reine.
Son bourreau se nomme Steilman. Tout en exerçant sa force sur les jeunes recrues à sa portée, il a élaboré le projet de dérober des informations techniques confidentielles qu’il compte bien vendre aux Havriens. Son départ sera dissimulé grace à une bombe destinée à détruire le vaisseau. Ces projets sont inconnus d’Honor de même que la présence d’une puissante escadre de navires de guerres havriens se livrant à la guerre de course contre le commerce spatial de Manticore.
Ce tome se révèle instructif. La Confédération Silésienne se révèle être un lieu de conflit potentiel (comme nous le découvrirons dans "Plaies d’honneur") et cela permet d’avoir un aperçu d’un puissant voisin de la Confédération Silésienne. Voici l’Empire Andermien : une puissance extrêmement pittoresque, dirigée par une dynastie germano-chinoise de mercenaires (1).
De plus après l’amiral Nelson et le capitaine Thomas Cochrane est mis en évidence le 3° modèle d’après lequel David Weber a élaboré le personnage d’Honor Harrington. Il s’agit du capitaine Horatio Hornblower des romans de Cecil S. Forester, dont Honor lit les aventures dans un visio-livre lors d’un moment de détente (2).
L’analyse de Wanderman nous révèle la personnalité d’Honor. Assistant à un exercice de combat au corps à corps à laquelle participe Honor, il réalise qu’elle écarte une tactique défensive car au fond d’elle même elle est une attaquante.
La personnalité des protagonistes les pousse en avant, les écartant d’une option raisonnable.
Honor Harrington aurait pu rester sur la planète Grayson où elle disposait d’un titre de noblesse et d’un rang élevé dans la flotte locale. Mais incapable de résister à l’appel au combat elle se dirige droit vers un lieu de conflit sans avoir les moyens adéquats en hommes et en matériel.
Afin de réaliser ses projets d’espionnage et de sabotage Steilman devrait se faire discret. Mais il est incapable de céder à ses pulsions de violence qui lui permettent d’inspirer la terreur.
Le commandant Castet est un des officiers havriens chargé de s’emparer des navires de commerce manticoriens. Mais lorsqu’il découvre les méfaits des pirates à l’oeuvre dans son secteur d’opération son désir de justice le pousse à changer de cible prioritaire.
Et lorsque Klaus Hauptmann dont le paquebot spatial est sur le point d’être intercepté par les Havriens réalise qu’Honor Harrington est sur le point de se sacrifier pour lui permetttre de s’échapper il ne peut s’empécher de laisser éclater sa haine envers elle.
Dans ce space-opéra la géopolitique s’efface devant les motivations humaines.

(1) dans le roman "La Voie des Furies" qu’on peut considérer comme étant le prototype de la saga d’Honor Harrington, une unité de mercenaires a été créée sur une planète universitaire. Les envahisseurs de l’espace ont découvert à leurs dépens les effets d’une formation accélérée en guérilla et en stratégie sur des étudiants motivés
(2) Honor apprécie cet auteur qui a également écrit "The African Queen" et...."Death to the French". Rappelons que la République du Havre est essentiellement peuplée de descendants de Français

Damien Dhondt

David Weber _ Honor Harrington, tome 6 : Mascarade silésienne (2 volumes) _ "Honor Harrington : Honor among Enemies " (Traduction : Florence Bury) _ Illustration : Vincent Madras _ Edition L’Atalante ( juin 2003) _ Inédit, moyen format, 490 pages _ 2 X 13,40 euros






Retour au sommaire