SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Et Cetera 1-9

"Et Cetera 1-9 " de Tow Nakazaki

Adieu la gloire et le strass ! Adieu les applaudissements ! Adieu le satin et les perles fines ! Mingchao la jeune chinoise vivant au Far West (pourquoi pas ?) est sur le point de tomber sous les balles d’un outlaw qui va du même coup l’empécher de faire une brillante carrière à Hollywood (le Far West serait donc contemporain d’Hollywood ?). Elle possède bien le révolver fabriqué par son grand-père, mais il ne fonctionne pas, excepté que... blam ! Le coup vient de partir...sur le sol ! Mais le bandit est terrassé par la balle qui a rebondi dans tous les sens comme un lapin. En fait le révolver de la petite Mingchao est l’ "Etogun" qui imprègne ses balles de l’esprit des douze animaux du zodiaque chinois. Il suffit de l’imprégner de l’essence d’un des animaux comme le ragoût de lapin dans lequel l’Etogun venait d’atterrir.
Et c’est parti pour un voyage assez mouvementé à travers le Far West en échappant aux hordes de malfaisants divers qui ont la détestable manie de tirer sur tout ce qui bouge. Au fait, ce n’était pas des six coups à l’époque ? (ils doivent recharger entre deux cases). En cas d’urgence il suffit à Ming Chao de se procurer de l’essence animale correspondant aux signes du zodiaque chinois (chien, cochon, singe, coq, cheval, chèvre, dragon, serpent, tigre, chat, rat, buffle). Mais où trouver un tigre au Far West ? Tiens, cette danseuse ne porte t’elle pas une culotte tigrée ? Il suffirait de...Non ? Si !
Peu à peu l’univers s’affine. Une mystérieuse organisation se lance à la recherche de l’Etogun. Pendant ce temps MingChao rencontre des personnages pittoresques comme Baskerville le "révérend". Ce dernier porte bien l’habit de sa fonction, mais son habileté aux armes laisse perplexe. Quant à Ben Kate la flingueuse collectionneuse d’armes n’en parlons pas. Une jeune indienne fait son apparition, pourvue d’un caractère radical "un bon blanc est un blanc mort", elle possède également un révolver très spécial appelé "Zodiac" qui tire des balles imprégnées des signes de l’autre zodiaque (bélier, taureau, etc.). Cela fait deux raisons à la mystérieuse organisation pour s’y intéresser.
Tous les héros se mettent en route vers l’île de Manhattan où aura lieu la confrontation finale. Le combat en haut d’une tour est un classique dans le monde des mangas. Précisons que la Statue de la Liberté ne constitue pas un anachronisme, puisqu’elle date de 1886.
Les armes à feu et les armes blanches affrontent l’Etogun et le Zodiac. Nous avons même droit à une révélation de taille sur l’identité de l’adversaire (rappelez-vous un certain épisode V). L’auteur (1) déploie des trésors d’imagination pour nous décrire les effets des projectiles du zodiaque ainsi que leur combinaison. Nous n’aurons pas droit à toutes les possibilités (cela faisait quand même 144 combinaisons).
Cette série réunit assez bien l’aventure, les gags et le pittoresque.

(1) à qui nous devons le manga déjanté "Who is fuoh" (Glénat)

Damien Dhondt

Scénario & Dessin Tow NAKAZAKI _ Et Cetera tomes 1& à 9 _ Edition Glenat, Collection Shônen _ juillet 2003 à juillet 2004 _Inédit, poche, sens de lecture occidental, image inversée, 223 pages _ 6,50 euros



Retour au sommaire