SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  S - Z -  Honor Harrington 5 : Pavillon de l’exil



"Honor Harrington 5 : Pavillon de l’exil "
de
David Weber

Editeur :
L’Atalante
 

"Honor Harrington 5 : Pavillon de l’exil "
de David Weber



Elle avait perdu treize millions de tonnes de vaisseaux et vingt mille personnes ; les Havriens s’en tiraient pour une centaine de millions de tonnes, et elle n’osait même pas penser à leur note de boucher. En moins de cinq minutes de combat effectif, elle venait de détruire l’équivalent d’une flotte complète en temps de paix.

Le citoyen vice-amiral Thomas Theisman a survéçu à de nombreuses batailles spatiales et aux purges politiques au sein de la Marine Populaire de Havre. À présent il doit participer à un raid qui doit l’amener à la conquête du système de Grayson allié du Royaume de Manticore. Il n’aura sans doute pas l’occasion d’affronter à nouveau Honor Harrington qui a été chassée de la Flotte Royale de Manticore.
Honor Harrington, "mise en disponibilité" de la flotte suite à son dernier duel, s’est installée sur Grayson où ses exploits passés lui ont valu le titre et la fonction de Seigneur sur ce monde resté longtemps isolé du reste de la communauté humaine. Or le gouvernement de Grayson est bien décidé à exploiter au sein de sa propre flotte ses talents inemployés d’officier spatial.
Mais certains fanatiques sont hostiles à la notion même de femme Seigneur. De plus Honor Harrington est une "fornicatrice", ayant vécu une relation amoureuse en dehors des lois sacrés du mariage. Cette étrangère est l’incarnation des changements politiques et sociaux qui bouleversent la société de Grayson. Pour ces fanatiques religieux elle ne peut-être que l’envoyée de Satan ! Honor Harrington ignore que ses ennemis de l’intérieur préparent contre elle attentats terroristes et assassinats. De même elle ne sait pas que le Comité de Salut Public dirigeant la République Populaire de Havre a décidé de porter la guerre sur Grayson.
Au sein de la flotte ennemie se dirigeant vers son objectif se trouve la citoyenne lieutenant Shannon Foraker. Cette ingénue appelle toujours son supérieur pacha (et non pas citoyen commandant). Son génie pour la technique et la détection la préserve pour l’instant de l’action des commissaires politiques présents sur chaque bâtiment de guerre de la République Populaire.
La bataille spatiale s’annonce alors qu’Honor Harrington blessée et épuisée découvre l’arrivée de la flotte ennemie bien supérieure en nombre. Une victoire est illusoire. Mais une solution désespéré s’offre à elle : utiliser l’avantage technologique et des contre-mesures pour leurrer son adversaire et l’affronter à bout portant. Mais alors que le plan est mis en exécution et que les deux flottes spatiales se rapprochent l’une de l’autre Shannon Foraker consulte ses instruments de détection.
Ce cinquième volet de la saga nous montre l’inertie des conflits qui semblent inéluctables comme le constate Robert Stanton Pierre dirigeant la république Populaire du Havre qui est incapable d’arrêter le conflit en cours. Au sein des deux camps on découvre des génies aux capacités diamétralement opposées. Honor Harrington combattante d’élite et génie tactique se retrouve sans le savoir face à la modeste technicienne Sharon Forraker dont les innovations technologiques révèleront par la suite des capacités hautement destructives.
Précisons que si l’amiral Nelson constitue la base de l’inspiration pour Honor Harrington, David Weber s’est inspiré d’un autre personnage historique pour élaborer le personnage d’Honor Harrington. L’exil d’Honor sur Grayson correspond à un pan de la biographie du capitaine Thomas Cochrane (1775-1860) qui fut chassé de la flotte britannique ( suite à des spéculations frauduleuses en bourse) et entra ensuite au service de la marine du Chili, du Brésil et de la Grèce.
Quelque soit les époques le talent se révèle. Il est utlisé au mieux et la destruction fait son oeuvre.

Damien Dhondt

David Weber _ Honor Harrington, tome 5 : Pavillon de l’exil _ "Honor Harrington : Flag in exil" (Traduction : Florence Bury) _ Illustration Vincent Madras _ Edition l’Atalante ( juin 2002) _ Inédit, moyen format, 490 pages _ 20 euros






Retour au sommaire