SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  S - Z -  Honor Harrington 4 : Au champ du déshonneur



"Honor Harrington 4 : Au champ du déshonneur "
de
David Weber

Editeur :
J’ai lu
 

"Honor Harrington 4 : Au champ du déshonneur "
de David Weber




L’une des caméras était restée pointée sur Harrington, cadrant si serrée sur son visage que celui-ci remplissait la cuve d’holovision, et Nord-Aven avait vu son expression. Il avait vu la maîtrise de soi pire qu’aucune haine, la détermination implacable dépouillée de toute émotion, et su qu’il contemplait le visage de la mort en personne.

Alors que le conflit spatial entre la République du Havre et le Royaume de Manticore vient de débuter, la Flotte Royale de Manticore doit juger le cas de Lord Pavel Young, inculpé de lâcheté sur le champ de bataille. Sa fuite en plein combat a désorganisé la formation défensive de la flotte entraînant morts et destruction dans son camp. En toute logique il devrait être aussitôt condamné. Mais c’est alors que se manifestent deux éléments alliés pour l’occasion : la politique et la haine envers Honor Harrington.
Les pressions politiques sont évidentes lorsqu’on sait que le père de Pavel est le comte de Nord-Aven qui exerce une influence considérable tant par son rôle politique que par le chantage.
De plus Pavel a désobéi à un ordre direct d’Honor Harrington, ce qui constitue aux yeux de certains un motif pour l’épargner.
L’échange de propos des membres du tribunal prêt à absoudre Pavel sous des prétextes divers s’avère instructif. Leur motivation qui apparaît derrière le discours juridique repose sur leur haine pour Honor Harrington. Celle-ci a en effet agressé un diplomate coupable de lâcheté et failli tuer des prisonniers de guerre coupables de viols collectifs. À travers leur discours transparaît leur haine contre tout ce qu’elle représente : compétence, courage, honneur, intégrité.
Plus tard son statut de femme lui apportera la haine des fanatiques religieux de la planète Grayson. Pour l’instant les valeurs d’Honor lui procurent la haine de ses pairs.
On observe le contraste avec ses amis au sein de la Flotte ou des Fusilliers. Ils sont tous d’un grade inférieur à Honor, mais ils se sont reconnus en elle. À l’insu d’Honor ils effectuent la prouesse d’élaborer un plan sans échanger un mot précis concernant leur objectif. Mais ils programment un exercice, modifient la composition de l’équipage d’une navette, constatent une "erreur" de navigation, puis qu’une personne supplémentaire s’est jointe à eux. Et en plein milieu d’une tempête de neige ils atterrissent à proximité de la demeure d’un tueur à gages engagé par Pavel Young. Ils ne leur restent plus qu’à débarquer, leurs armes d’exercice ayant été "par hasard" remplacées par d’autres plus efficaces.
Cette démarche, synthèse d’humour noir et de détermination sinistre, révèle le rôle de catalyseur joué par Honor Harrington dans les agissements des personnes qui gravitent autour d’elle. Par son exemple elle incite ses subordonnés à se dépasser et fait rejaillir en eux les ressources et leurs valeurs. Le cas contraire s’affirme également et alors que certains trop nombreux prennent fait et cause pour le veule Pavel Young. De même des fanatiques graysoniens déclencheront bientôt un attentat terroriste pour lui nuire.
De fait le statut d’Honor s’éloigne de celui de Héros pour rejoindre celui d’archétype (1). Elle incarne la guerrière droite en qui certains se reconnaissent et que d’autres haissent car leurs valeurs sont à l’opposé des siennes.

(1) la Femme d’action selon la théorie psychanalytique de Carl Jung

Damien Dhondt

David Weber _ Honor Harrington, tome 4 : Au champ du déshonneur _ "Honor Harrington : Field of Dishonor (Traduction : Florence Bury) _ J’ai Lu n° 8409 ( aout 2007) _ Réédition, poche, 464 pages _ 8,40 euros






Retour au sommaire