SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Highschool of the dead 1

"Highschool of the dead 1 " de Daisuke & Shouji Sato


- Les morts qui se relèvent et qui bouffent les vivants pour gonfler leurs rangs...vous vous rendez compte !

Cela a commencé par une tentative d’intrusion dans le lycée. Le professeur qui essayait de repousser le dément s’est fait mordre par ce dernier. Dès lors la contagion était inévitable.
Shizuka l’infirmière est perplexe. Ni la police ni les pompiers ne répondent au téléphone. Elle a beau essayer de soigner ceux qui se sont faits mordre, ils se transforment tous en mort- vivant.
Voici que surgit Saeko la capitaine du club de kendo. Elle manie son sabre de bois le boken avec précision. Férue de tradition elle déclare "les femmes ont pour devoir d’aider les hommes à préserver leur dignité" en défonçant le crâne d’un de ses camarades de classe qui était en train de se transformer en zombie.
Elève depremière Rei Miyamoto pratique comme sport le sojutsu (maniement de la lance). Le manche à balai qu’elle utilise comme arme permet surtout de repousser les assaillants, tandis que son ami Takashi leur fracasse la tête avec une batte de base-ball.
Saya la râleuse a décidé que c’était à Kôta l’otaku de la protéger. Ayant vu le film "L’arme Fatale 2" elle lui confie un pistolet à clou tandis qu’elle prend possession d’une perceuse. Ceci lui permettra de constater que sa tenue va nécessiter un nettoyage au pressing puisqu’elle est couverte de sang et de morceaux de cervelle.
Au cours de brèves pauses dans la lutte pour la survie les survivants constatent qu’il ne s’agit pas d’un phénomène local puisque le standard de la police est surchargé et que des hélicoptères de la force d’autodéfense survolent le ciel. Il se permettent même une réflexion scientifique : la pandémie ne peut que progresser si les morts se relèvent et continuent à contaminer.
Ce manga horrifique ( déconseillé aux moins de 13 ans) repose sur la tendance des zombies à se déplacer rapidement dans la lignée du film "28 jours plus tard" et de "Resident Evil". Le dessin de Shouji Sato parfaitement adapté aux corps en mouvement donne une large place à la plastique féminine, tandis que le scénariste fait régulièrement basculer la situation.

Damien Dhondt

Scénario : Daisuke Sato, Dessin : Shouji Sato _ Highscholl of the dead tome 1 _ Traduction : Sylvain Chollet _ Edition : Pika _ juillet 2009 _ Inédit, poche, sens de lecture japonais, 160 p. dont 4 pages couleurs _ 6,95 euros



Retour au sommaire