SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  M - R -  Négociateur (The Negociator) - Edition Blu-ray (France)
"Négociateur (The Negociator) - Edition Blu-ray (France) "
de F. Gary Gray
 


Négociateur (The Negociator) - Edition Blu-ray (France) F. Gary Gray
Avec Samuel L. Jackson, Kevin Spacey, David Morse, Ron Rifkin, J.T. Walsh, Siobhan Fallon.
Warner Home Vidéo

Dans les rééditions de certains films au format Blu-ray, outre les grands classiques et autres gros morceaux, on a droit parfois à des titres plus mineurs ou simplement (et sans qualification péjorative) moins connus. Dans cette dernière catégorie, on trouve du pire comme du meilleur. C’est au meilleur qu’appartient « Négociateur », troisième film de F. Gary Gray qui officie mieux dans le polar que dans la comédie, donc qui signe les bons « Le prix à payer » (quatre nanas blacks fatiguées de courir après le fric, deviennent spécialistes de braquage de banques), « Un homme à part » avec Vin Diesel en flic voulant venger la mort des siens, « Braquage à l’italienne » (son plus gros succès) avec Mark Whalberg, Jason Statham et Charlize Theron en voleurs de haut vol se vengeant de la traitrise d’un ex-complice, Edward Norton (qui déteste ce film !). dans les moins bons, on trouve son premier, la comédie « Friday », suivie de « Be cool » avec Travolta, suite du déjà pas bon « Get shorty ». Cette année, F. Gary Gray a créé la surprise au box-office avec son petit dernier, « Law abiding citizens » avec Jamie Fox et Gerard Butler en veuf voulant se venger du laxisme de la justice en utilisant les mêmes faiblesses du système. Il n’y a pas à dire, le thriller et le polar noir font partie des domaines de chasse de F. Gary Gray. Au milieu de tout ça, on redécouvre donc en Blu-ray « Négociateur », un de ses très bons films, excellent même. Danny Roman est un négociateur d’otage qui se retrouve victime d’un traquenard. Pour s’en sortir, il change de rôle et prend alors des otages, mais se retrouve aussi face à un collègue, Chris Sabian. Mais Sabian comprend vite que tout cela est un piège orchestré par une branche pourrie de la police de Chicago. Son talent va alors consister à laisser à Danny du temps pour trouver les preuves de son innocence.
Un polar noir, une série B de très haut niveau, bien menée, bien charpentée, solide, bref très efficace tout en étant très classique. Car F. Gary Gray n’a pas l’étoffe d’un Michael Mann ou d’un William Friedkin, mais il connaît son boulot sur le bout des doigts et serait plus une sorte de Richard Donner de la grande époque (les deux premiers « Arme fatale »), juste en dessous de cadors comme John Flynn (« Pacte avec un tueur », « Haute sécurité »). Dans le cas présent, l’excellent générique nous présente, sur fond d’un thème musical souvent repris signé Graeme Revell, toute cette grande famille de policiers, où les apparences ne sont pas ce qu’elles sont, où beaucoup portent un masque de sympathie camouflant toute leur félonie. En quelques minutes, on situe tout le monde. La suite est un jeu du chat et de la souris savoureux puisque les deux antagonistes sont des orfèvres dans leur métier, et où mentir est un art. Parallèlement à ce duel, on observe tout une caste policière mettant en place un gigantesque traquenard pour mieux piéger celui qui est le plus incorruptible d’entre eux, et ce avec l’aide des plus honnêtes qu’on utilise à mauvais escient ! Ouf ! Le tout emballé avec un très bon savoir-faire dans l’art de l’action et du suspense, deux domaines qui sied à merveille à F. Gary Gray, plus que la comédie, c’est certain. Comble de bonheur, on a droit à de vrais extérieurs dans une ville à l’éloquent passé historique criminel, Chicago, qui confère à l’histoire un cachet un tantinet différent qu’un polar new-yorkais, bien plus commun (comment qu’on devient exigeant !!!). Et ce « Négociateur » se révèle alors être un excellent produit dans son genre, en tout cas, un des fleurons de la carrière de Gray. Pour sa réédition en Blu-ray, pour une fois pour un « fond de catalogue », la copie se révèle magnifique, servant admirablement la très belle photo de Russell Carpenter (Oscar pour « Titanic » au passage) utilisée pour mettre en valeurs les extérieurs froids de Chicago. On ne sera pas aussi dithyrambique pour les bonus, très pauvres malgré de premières apparences attrayantes se révélant être plus que maigres : cinq minutes d’interview d’un vrai négociateur (pas super intéressant en plus, le gars !) et un making-of promotionnel. Bon, encore une fois, c’est surtout le film qui importe, et là, au moins, on est très bien servi, ce qui rachète quand même beaucoup l’ensemble du produit.

Note film : 8/10
Blu-ray : copie magnifique, format d’origine 2.41, image 16/9ème - Bonus : 3/10 : making-of, documentaire sur les vrais négociateurs, bande-annonce.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire