SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Le Chant d’Excalibur 1 : Le réveil de Merlin

"Le Chant d’Excalibur 1 : Le réveil de Merlin " de Scotch Arleston & Eric Hübsch


- Lequel de ces jeunes gens est le valeureux héros à la puissance indomptable et à la bravoure imbécile ?

Emergeant d’un dolmen abattu dans un élan de christianisme voici Merlin se réveillant d’une
sieste de cinq siècles. L’époque de Camelot est révolue. Mais devant la menace de la disparition totale de la magie (et par conséquent de la sienne) notre vieil héros voit se développer en lui un élan d’altruisme. Mais pour que les peuples croient encore à la magie, aux dieux et au petit-peuple il faut un nouveau héros. Arthur n’étant plus disponible il faut s’adresser à la descendante de Galaad. C’est à Gwynned fille d’une driade de brandir Excalibur. Pour la convaincre voici la Dame du Lac en personne qui surgissant de l’onde brandit une épée. Un témoin croit voir la vierge Marie. Pas du tout ! Merlin peut témoigner que la dame en question s’appelle Vivianne et qu’elle n’est pas vierge ! Bref, après le coup classique de l’épée qu’on doit extraire d’un rocher Merlin se retrouve avec l’obligation de partir à l’aventure en compagnie d’une jouvencelle acariâtre.
Elle démontre son caractère agressif lorsque traversant un village elle tombe une scène de révolte : un forgeron s’insurgeant contre le paiement d’une taxe ecclésiastique. D’où une charge contre les représentants de l’ordre et du clergé, qui se traduit par une insurrection de tous les villageois aspirant au retour des légendes "quiconque porte Exalibur est notre roi" (et accessoirement contre les collecteur d’impôts).
Alors que la population se réfugie dans la forêt (toute référence à Robin des Bois...), le roi réagit "Envoyez l’armée, brûler, tuez, violez, pillez, la procédure habituelle quoi" d’autant plus qu’une oracle druidesse a révélé en lisant dans le sang d’une victime sacrificielle (cf. l’haruspice dans Lanfeust) qu’une jeune femme portant Excalibur menacerait son trône.
Cet adaptation de la légende d’Excalibur, quelque peu irrespectueuse envers la légende et la religion chrétienne, précise que la croyance en la magie lui accorde du pouvoir (cf. dans Lanfeust la prière qui accorde une réalité aux dieux du Darshan).
Cependant il est difficile de ne pas voir le lien entre la trame scénaristique et une autre série d’Arleston. Ainsi le roi Ran Boru apprend que la révolte est menée par un forgeron, une demoiselle et un vieillard (....Lanfeust, Cixi, Nicolède ?).

Damien Dhondt

Scénario : Scotch Arleston, Dessin : Eric Hübsch_ Le Chant d’Excalibur, tome 1 : Le réveil de Merlin _ Edition : Soleil _ juin 2007 _ Réédition, grand format, 48 pages couleurs _ 12,90 euros



Retour au sommaire