SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Ikigami ( préavis de mort) 3

"Ikigami ( préavis de mort) 3 " de Motoro Mâse


- Je viens livrer son préavis de décès à votre fils.

La carrière électorale implique bien des sacrifices. Cela fait longtemps que Kazuko Takimoto a renoncé à s’occuper de son fils unique adepte de l’automutilation pour poursuivre ses ambitions. Aussi lorsque Fujimoto, fonctionnaire du service d’Etat-civil, vient remettre le préavis de décès de son fils, désigné par le sort pour mourir pour la nation, elle réagit avec sang-froid. Tout d’abord la mère politicienne conserve son sourire artificiel et décide aussitôt d’utiliser son fils dans sa campagne électorale. Bien entendu il ne s’agit pas de contester l’ikigami mais au contraire de l’approuver.
Cet épisode nous enseigne que dans cette uchronie le système démocratique est toujours en action et que la loi de prospérité nationale pourrait être abrogée, ce qui n’est pas le cas. La majorité de la population ne s’oppose pas à ce qu’une personne sur 1000 trépasse pour que soit enseigné la valeur de la vie.
Dans la seconde histoire un grand frère veillant sur sa petite soeur aveugle voit en l’ikigami une opportunité : celle de lui léguer ses yeux.
Pour cela Fujimoto prend une initiative pour l’aider. Dans le seul cas où l’ikigami s’avère utile il reçoit évidemment un blâme de ses supérieurs.
La condamnation des actes individuels se double de celle de la société.

Damien Dhondt

Scénario & Dessin : Motorô Mase _ Ikigami (préavis de mort) tome 3 _ Traduction : Jacques Lalloz & Jocelin Moneyron, Lettrage : Hinoko, Couverture : Din_ Edition : Asuka _ aout 2009 _ Réédition, poche, sens de lecture japonais, 224 pages noir & blanc _ 8,50 euros



Retour au sommaire