SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  300 (Id.) - Edition Blu-ray Collector (France)
"300 (Id.) - Edition Blu-ray Collector (France) "
de Zack Snyder
 


Avec Gerard Butler, Lena Headey, Dominic West, David Wenham, Michael Fassbender, Stephen McHattie.
Warner Home Vidéo

Deux ans et demi après son énorme succès en salles (un budget de 65 millions de dollars, des recettes mondiales finales de 456 millions de dollars !), voici l’ultime ( !) version vidéo du film via le support Blu-ray. « 300 », on en a parlé en long, en large et en travers, la dernière fois étant pour sa sortie via le biais de son édition HD-DVD (l’ex-concurrent du Blu-ray pour mémoire, définitivement oublié aujourd’hui... Sauf pour les possesseurs de platine HD-DVD qui la conservent pour certains films uniquement disponibles en haute définition via ce format comme « Poseidon », la version de Wolfgang Petersen, « Daylight », « Stardust », etc... ). Qu’en est-il de cette édition Blu-ray ? Bah, simplement, c’est le nec plus ultra, le summum, jusque dans le packaging (on parle de l’édition française là) puisque pour la première fois, Warner Home Vidéo utilise le « livret-boîtier » déjà très connu et utilisé outre-Atlantique pour certaines éditions (« Vol au dessus d’un nid de coucous », « Bonnie and Clyde », « The Shawshank Redemption »), et qui consiste en un fourreau Collector abritant en plus du Blu-ray un livret d’une quarantaine de pages. Bon, de ce côté-là, c’est superbe. Mais un bonheur n’arrivant jamais seul, côté Blu-ray, c’est simplement parfait !
« 300 », c’est donc l’adaptation du roman graphique de Frank Miller par Zack Snyder, auréolé du succès de son excellent remake de « Zombie ». A l’époque de sa sortie, le film en refroidit (légitimement) plus d’un par son parti-pris d’un « copié-collé » du comics sur grand écran, pour un résultat qui finalement ne transcendait jamais la sauvagerie guerrière du matériau d’origine. Aujourd’hui, la pilule étant passée, le film peut encore se redécouvrir. Tout n’est pas parfait, loin de là, mais la passion de Snyder pour le projet est là, certains moments sont réellement superbes, d’autres beaucoup moins (quand Leonidas va voir les Ephores, les vieux schnocks lubriques, l’ascension de la montagne, c’est un peu la misère !), la faute à un traitement graphique recréé à près de 80 % informatiquement, le tournage réel se faisant dans de minuscules studios (d’où un budget assez moindre aussi). Mais il reste donc une certaine réussite artistique, pas magnifique encore une fois mais relativement fascinante sur la durée et des plans précis. Et on ne peut que réévaluer ce film vers le haut à chaque nouvelle vision, emporté il est vrai par l’interprétation complètement possédée de son acteur principal, Gerard Butler (magnifique dans le modeste « Dear Frankie », et autrement qui n’a guère brillé depuis, du moins en tête d’affiche, sauf pour son dernier à venir paraît-il, « Law abiding citizen », un thriller signé F. Gary Gray, avec Jamie Foxx, qui cartonne assez au box-office US en ce moment...) et d’autres, inconnus alors comme Michael Fassbender. Et de ces faits, cette ultime édition Blu-ray permet de prolonger ce nouveau plaisir en proposant d’abord une copie absolument somptueuse du film, et en plus des bonus déjà présents sur les éditions précédentes (comme la fonction « Picture In Picture », « Film dans Le Film » en français, et qui constitue toujours un des morceaux de choix puisqu’on y voit complètement le tournage sur fonds bleus complètement recréés par la suite) un module ludique mais surprenant et intéressant : trois « chemins » pour revoir le film avec en prime une petite lucarne où s’affiche des interviews ou un documentaire sur la scène du moment, chaque « chemin » étant un point de vue différent sur la recréation de cette légende de la bataille des Thermophyles. Cela va donc du chemin historique au chemin cinématographique en passant par celui du créateur de base, à savoir Frank Miller, un monsieur certes doué mais pas des plus sympathiques du tout, qui revient sur l’enfant qu’il fut découvrant cette légende. Au passage, on dit que Miller a une grande influence sur le film, comme pour « Sin City » ; fort heureusement, il ne s’appropria pas l’intégralité du projet comme pour « The Spirit », qui est un des pires films de l’an passé, il faut le rappeler ! Et au bout de quelques heures (on peut aller en accélérant parfois aussi, hein, faut pas non plus se retaper chaque minute du film, on peut choisir donc ça réduit à trois heures quand même !) de visionnage, on sort passionné d’un tel projet, de cette histoire, de ce film, d’un résultat final quand même impressionnant. Maintenant, logiquement, Zack Snyder ne pouvait être qu’un bon choix pour l’adaptation des « Watchmen », et la director’s cut (disponible en Blu-ray américain non zoné et intégralement sous-titré...) de ce dernier le prouve haut la main. Mais ceci est une autre histoire, et pour l’instant, cette édition ultime et plus que Collector de « 300 » se doit d’être la référence pour le film.

Note film : 8/10
Blu-ray : copie magnifique, format d’origine 1.85, image 16/9ème comp. 4/3 - Bonus (vostf) : 10/10 : commentaire audio de Zack Snyder - fonction « Film dans le Film » en trois points de vue - « Film dans le Film » par Zack Snyder avec le tournage - entretiens avec Frank Miller - documentaires sur les Spartiates - Scènes inédites.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire