SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Transmetropolitan 2 : La Nouvelle racaille

"Transmetropolitan 2 : La Nouvelle racaille " de Warren Ellis & Darick Robertson

Spider Jerusalem : plus célèbre que Jésus, mieux fringué que le Père noël, n’ira jamais crever sur une croix et n’a jamais été pris en flag dans une cheminée !

Spider Jerusalem, le journaliste le plus célèbre et le plus haï de l’Amérique future, est quelque peu déprimé. La réélection du Président américain (surnommé par ses soins la Bête) semble assurée. Le parti de l’opposition est divisée en deux candidats : l’un surnommé "le Sourire" ne semble pas avoir de réelle personnalité, l’autre en a une très affirmée et s’inspire visiblement des théories nazies.
De plus, Spider Jerusalem bénéficie de deux "sordides assistantes" qui ont pour principale mission de l’obliger à rendre ses papiers à temps. L’une possède de solides connaissances politiques, l’autre est une ancienne stripteaseuse, ex-dacoït des rues, ex-garde du corps et ex-nonne du messie de l’amour extraterrestre. Pour l’instant les deux assistantes ont dérobé ses cartes de crédit pour faire du home-shopping et se payer des prostitués mâles.
Redécouvrant le journalisme d’investigation, utilisant la science des pots-de-vin et celle de la nanotechnologie, affrontant une employée de sécurité nommée Eva Braun, Spider Jerusalem couvre les élections présidentielles américaines avec sa subtilité coutumière.
Warren Ellis poursuit sa chronique journaliste ultra violente, profondément irrespectueuse et parsemée d’allusions (le commissariat où les policiers essuient avec lassitude le sang de leurs boucliers anti-émeutes porte le nom de commissariat Richard P. Daley, ce qui constitue vraisemblablement une référence à l’ancien maire de Chicago Richard J. Daley, célèbre pour sa répression des mouvements protestataires contre la guerre du Vietnam et des émeutes qui suivirent l’assassinat de Martin Luther King).
L’intrigue politique se poursuit sur des centaines de pages, mais l’intérêt repose principalement sur les one-shoots. Durant ces courts épisodes, les auteurs réussissent pleinement à générer l’émotion ou l’hilarité.

Damien Dhondt

Scénario : Warren Ellis, Dessin : Darick Robertson, Encrage : Keith Aiken & Rodney Ramos, Couleurs : Nathan Eyring _ Episodes originaux : Transmetropolitan 13 à 24 (1999) _ Traduction : Jérémy Manesse, Lettrage : Christophe Semal, Introduction : Garth Ennis _ Transmetropolitan tome 2 : La Nouvelle racaille _ Edition Panini Comics, Collection : Vertigo Big Books _ mars 2008 _ Inédit, moyen format, 288 pages couleurs _ 29 euros



Retour au sommaire