SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Transmetropolitan 1 : Le Come-back du siècle

"Transmetropolitan 1 : Le Come-back du siècle " de Warren Ellis & Darick Robertson

Le journalisme est un flingue. Il n’a qu’une balle, mais si tu vises bien, c’est suffisant. En visant bien tu peux faire sauter le genou du monde.

Il a pour nom Spider Jerusalem. Ce journaliste et écrivain renommé vit depuis cinq ans isolé dans les montagnes, ceci afin de compliquer la tache d’éventuels tueurs à gages qui crèveront ainsi d’overdose d’air pur avant de parvenir à l’abattre.
C’est alors qu’un coup de fil de son éditeur lui rappelle ses obligations professionnelles. En effet Spider Jerusalem a reçu il y a cinq longues années une avance pour écrire deux bouquins. Or depuis cette date cette avance a été largement utilisée pour se payer des choses indispensables : à savoir la télévision par câble, la drogue, la bouffe, les armes et les munitions ( largement utilisées sur les voisins, les fans et les paramilitaires locaux).
Comme notre héros n’a jamais été capable d’écrire que dans une ville, il est temps de renouer avec la vie urbaine et de fréquenter à nouveaux politiciens corrompus, flics ultra violents, prostituées extraterrestres et loups-garous transgéniques. N’oublions pas que dans cette ville repose également sa très chère ex-femme qui a bien spécifié qu’elle ne devra être sortie de son sommeil cryogénique que lorsque Spider Jerusalem sera déclaré officiellement mort.
Après avoir réactivé le champ de mines de son jardin, ainsi que la bombe ébola planquée dans les toilettes de son chalet à la montagne, Spider Jerusalem est redevenu journaliste, ce qui explique que son rédacteur en chef traite son angoisse à coups d’anxiolytique et en fumant simultanément une bonne dizaine de cigarettes.
Bénéficiant de la compagnie d’un chat OGM à deux têtes qui fume des cigarettes Black Russian sans filtre, il n’hésite pas à plonger dans la ville au milieu des émeutes opposants policiers répressifs et Transités (activistes ayant modifié leur patrimoine génétique en y ajoutant celui d’extraterrestres lituaniens) ou à s’attaquer à sa bête noire : le président des USA. La nouvelle confrontation se déroule dans les toilettes d’un hôtel (il y a un précédent dans l’histoire américaine lorsque Michael Moore a croisé dans un lieu semblable Bill Clinton...).
Ecrivant ses articles incisifs parfois sur le toit d’une boite de striptease ou bien dans des toilettes publiques, se muant en terroriste cathodique, chassant les marchands du temple, se gavant d’excitants ("les impôts ont décrété que je pouvais faire passer mes médicaments de journaliste en frais réels"), dégustant des yeux de bébé phoque et calmant sa libido avec des photos de la reine Victoria nue, Spider Jerusalem se livre à une critique acerbe de la société, ce qui lui engendre une certaine hostilité. C’est ainsi qu’il a reçu des menaces de mort d’une secte, d’une conseillère culinaire néo zélandaise, d’une star du porno, d’un chien policier génétiquement modifié, sans oublier les services secrets français.
Cette dernière animosité remonte au temps où il réalisait en Europe un reportage sur la Guerre du Verbe. En effet alors que l’anglais s’était imposé dans le monde entier, un petit pays résistait toujours à l’envahisseur anglophone :
- L’anglais est une langue monstrueuse.
- Mais elle communique bien la haine.
- Il n’y a pas de quoi être fier.

Damien Damien

Scénario : Waren Ellis, Dessin : Darick Robertson, Encrage : Keith Aiken, Jerome K. Moore, Ray Kryssing, Dick Giordano, Kim Demulder, Rodney Ramos, Couleurs : Nathan Eyring, Traduction : Jérémy Manesse, Lettrage : Christophe Semal _ Introduction : Garth Ennis _ Transmetropolitan tome 1 : Le Come-back du siècle _ Episodes originaux : Transmetropolitan 1 à 12 (1997) _ Panini Comics _ juin 2007_ Inédit, moyen format, 288 pages couleurs _ 27 euros



Retour au sommaire