SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  S - Z -  Mr Zero



"Mr Zero"
de
Patricia Wentworth

Editeur :
10/18
 

"Mr Zero"
de Patricia Wentworth



Présentation de l’éditeur

La belle et ingénue Sylvia Colesborough a l’art de s’attirer les ennuis. Fort heureusement, sa cousine, Gay Hardwicke, a toujours su l’en dépêtrer. Mais, cette fois, l’affaire semble beaucoup plus sérieuse que de simples broutilles de jeunesse. Mariée depuis peu à Sir Francis Colesborough, un politicien influent qui lui a formellement interdit de jouer son argent, Sylvia n’a pas su résister à la tentation.

La voilà contrainte d’accepter l’odieux marché d’un mystérieux maître chanteur, Mister Zero. Il l’aidera à rembourser ses dettes à condition que la charmante écervelée subtilise des papiers dans le bureau du Home Secretary... Appelée à la rescousse, l’intrépide Gay se retrouve au coeur d’une machination orchestrée par un homme bien décidé à menacer la paix intérieure du Royaume-Uni.

Avis de Valérie

Patricia Wentworth est une grande dame du roman policier à la sauce britannique de l’avant-guerre (celui-ci est daté de 1938). Elle mêle avec délices une intrigue, des personnages hauts en couleur et cet esprit savoureux qui hésite entre l’humour noir, le cynisme et la plus grande naïveté. Elle manque d’un brin d’audace pour pousser le non-sens de ses réparties humoristiques, mais cela fait partie totalement de son style.

Ce roman one-shot (il ne fait pas partie d’une série) débute avec quelques difficultés liées à l’un des personnages secondaires les plus importants : Sylvia Colesborough. Elle est si stupide que l’on passe plusieurs pages à attendre qu’elle explique à sa cousine Gay ce qui la pousse à lui demander de l’aide, et que l’on finit par avoir envie de la secouer nous-même.

Pourtant, Sylvia est intéressante, elle est si belle et si gentille que personne ne résiste à ses charmes. Les hommes rêvent tous de la conquérir, jusqu’au moment où ils discutent avec elle. Elle ira dérober des documents top secret concernant le terrorisme intérieur, juste pour ne pas à avoir à dire à son époux qu’elle a perdu au jeu. Heureusement, par la suite, ses interventions seront plus agréables, toujours aussi décousues et drôles.

Gay Hardwicke n’est pas le seule personnage principal. Son ami travaillant au Home Secretary, Algy Somers, partage ce privilège. Ils sont tous les deux particulièrement intéressants et nous prenons un réel plaisir à les voir évoluer. L’une pour sauver sa cousine de sa bêtise et des mains du maître chanteur, l’autre pour sauver d’abord sa place puis sa tête, car il sera le bouc émissaire de choix pour de nombreuses personnes.

L’intrigue n’est absolument pas compliquée à dénouer, on soupçonne la bonne personne très rapidement. Mais c’est l’écriture stylée et pleine de cette ambiance britannique de Patricia Wentworth, et sa construction des personnages qui retiennent toute notre attention. Cet ensemble harmonieux nous pousse à lire jusqu’au bout ce petit bijou, qui n’est pas sans défauts, mais qui se dévore avec grand plaisir.

Une fois le livre refermé, vous n’aurez qu’une envie, c’est de vous procurer d’autres romans de l’auteur.

Fiche Technique

Format : poche
Pages : 280
Editeur : 10/18
Collection : Grands détectives
Sortie : 3 septembre 2009
Prix : 7,90 €






Retour au sommaire