SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Amusement (Id.) - Edition zone 2 (Inédit )
"Amusement (Id.) - Edition zone 2 (Inédit ) "
de John Simpson
 


Avec Katheryn Winnick, Laura Breckenridge, Jessica Lucas, Keir O’Donnell , Tad Hilgenbrick.
Metropolitan Vidéo

Un petit inédit dont on attendait un peu plus que quelque chose. Déjà l’affiche était attirante, aux USA, le film a bénéficié pour un direct-to-vidéo d’une distribution par New Line (via Warner, qui la possède maintenant...) qui permit une édition Blu-ray. Donc, on était tout de même plus intéressé que par d’autres titres comme « Farm house » ou « Cold prey » ou autres... Hé ben, au bout du compte, le vainqueur furent les outsiders (déjà chroniqués, cherchez bien...) et le perdant fut le favori...
Enfants, Tabitha, Shelby et Lisa étaient inséparables, partageant les joies, les peines et les jeux. C’est justement l’un d’eux qui est la cause de leur cauchemar d’adulte : un mystérieux maniaque s’ingénie à les terroriser séparément pour mieux les réunir dans son antre où il va leur faire vivre l’enfer. Pour s’en sortir, les trois amies vont devoir s’unir comme elles ne l’ont jamais été. Car pour leur bourreau, il n’y a pas d’autre finalité que la mort pour chacune d’elles, et ce dans les pires souffrances qui soient.
Lu sous cet ange, c’est, quelque part, « alléchant », du moins dans le langage de tout fan de slasher et autres joyeusetés horrifiques du moment, style « Saw ». Sauf que John Simpson oublie une chose : « Saw » justement, auquel il veut vraiment se référer, n’a de bien que le premier volet, les suivants ne valant pas une parcelle d’intérêt. Car le premier volet avait pour lui l’effet de surprise et une certaine ingéniosité au niveau du scénario. Simpson lui, a écrit son histoire en voulant faire « fort », sans prendre en compte un minimum de crédibilité et d’un sens certain de la terreur pour faire exister son film. En l’occurrence, si le premier « meurtre » suscite une curiosité certaine pour la suite, cela s’mousse très vite : ça se traine, ça manque de rythme, de véritable mise en place d’une intrigue qui prend aux tripes, et on retombe dans des images senser choquer mais qui ne font strictement aucun effet puisqu’on n’y croit plus depuis un bon bout de temps. Reste à sauver le flash-back lié à l’enfance et qui explique le pourquoi du comment du présent, un petit coup de théâtre final et c’est tout. Ce mauvais film d’horreur qui n’en est même pas un avait de bonnes accroches mais derrière la façade, à l’intérieur, c’est un peu beaucoup vide. Bon, il e faut pas s’attendre au vu du film à une pléthore de bonus, il y a juste quelques bandes-annonces de l’éditeur. En l’état actuel des choses, « Amusement » est une sorte de pétard mouillé comme on en voit si souvent dans l’horreur et l’épouvante, à notre grand regret car c’est ce qui donne matière aux détracteurs de ce genre cinématographique pour encore plus pointer du doigt l’inintérêt qu’il suscite à leurs yeux.

Note film : 3/10
DVD : copie excellente, format d’origine 2.35, image 16/9ème compatible 4/3 - Bonus : 1/10 : bandes-annonces...

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire