SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  M - R -  Bikini



"Bikini"
de
James Patterson

Editeur :
Jean-Claude Lattès
 

"Bikini"
de James Patterson



Présentation de l’éditeur

Lors d’une séance photo à Hawaï, une top-modèle à la beauté renversante disparaît. Alarmés par un étrange coup de fil nocturne, ses parents prennent le premier avion, sans imaginer une seule seconde le spectacle effroyable qui les attend.

Ben Hawkins, reporter au Los Angeles Times, chargé de couvrir l’affaire, leur propose de mener l’enquête avec eux. Très vite, le décor paradisiaque se transforme en enfer, et quand ils comprennent qu’ils sont face à un pervers psychopathe à l’appétit insatiable, il est trop tard pour faire marche arrière.

Avis de Valérie

Il est communément admis que l’on distingue un assassin d’un tueur en série, par la capacité de ce dernier de tuer sans raison, par une pulsion lui procurant un plaisir immédiat, puis différé s’il apprécie de se remémorer ses actes. Par exemple, un tueur de sang froid à la solde de n’importe qu’elle mafia n’est pas considéré comme un serial killer, à moins qu’il se mettent à pratiquer en dehors des heures de boulot sans obtenir de rémunération et par une compulsion née d’un cerveau malade. Ici, Henri Benoit, tue de sang froid et dans des conditions effrayantes à la demande de riches commissionnaires qui le payent pour réaliser des snuff movies de qualité. Est-il donc un tueur en série ou un homme qui aime le travail bien fait et qui apprécie de belles images ? C’est tout l’objet de la trame tournant autour de ce sociopathe, et il vole pratiquement la vedette au véritable héros du roman, Benjamin Hawkins.

L’auteur passe beaucoup de temps à humaniser son personnage principal, et nous nous y attachons, comme lui-même s’attache aux parents de la première victime présentée. Ancien flic reconverti comme auteur sans succès, il écrit dans les colonnes d’un quotidien de Los Angeles, dans la rubrique criminelle. Son expérience lui fait sentir que certains détails ne tournent pas ronds, mais ne le prépare pas à la confrontation avec l’être maléfique qui captive rapidement le lecteur. Henri Benoit (identité principale) est le parfait archétype de ce que le commun des mortels connaît des tueurs en série.

Malgré les clichés qui s’amoncellent, l’auteur le rend de plus en plus présent et intéressant. Véritable caméléon, il y a un peu de Jarod, si ce héros de série télévisée avait été élevé par Hannibal le Cannibale. Il sait particulièrement faire monter la tension, et malgré l’intérêt que nous pouvons ressentir pour Ben Hawkins, nous attendons rapidement les interventions des diverses personnifications de Henri, malgré l’horreur de ses actions. Ce côté voyeur peut être gênant et il ressort du roman un sentiment de malaise qui pourra rebuter certains.

La troisième partie du livre est excellemment construite, car d’une enquête vécue de l’extérieur, nous passons avec Ben Hawkins au cœur de l’intrigue, puisque il devient l’interlocuteur privilégié du tueur. Le rythme devient haletant, et l’angoisse est présente à chaque page.

Quant à sa forme, le récit nous est apporté par trois narrateurs différents, le journaliste et personnage principal Ben Hawkins nous parle à la première personne, comme s’il existait réellement et que le livre était le sien. Ensuite, les pensées d’Henri (par le biais de ses différentes identités) interviennent, et un narrateur neutre fait le lien entre les différents passages. Nous pouvons regretter l’absence de répohses à certaines questions soulevées durant le récit, à moins que cela soit voulu pour épaissir le mystère ou pour préparer une suite.

Si le livre manque peut-être d’une étincelle de génie, il est très bien écrit et le talent de James Patterson permet de le doter de bien d’autres qualités.

Fiche Technique

Format : broché
Pages : 346
Editeur : Jean-Claude Lattès
Collection : Suspense & cie
Sortie : 3 juin 2009
Prix : 20 €






Retour au sommaire