SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Spider-Man Clone Genesis

"Spider-Man Clone Genesis " de Gerry Conway, Ross Andru & Gil Kane


- Avez-vous entendu parler des clones, professeur ?

2 ans après la mort de Gwen Stacy Peter Parker envisage de sortir avec Mary-Jane, mais voici que survient un évènement improbable : la résurrection de Gwen Stacy !

On aurait pu penser qu’il s’agissait d’un plan mûrement conçu de la part du scénariste. Pas du tout ! La mort initiale de la bien-aimée de Peter Parker avait apporté un élément tragique à la saga de Spiderman. Mais devant les protestations hystériques des fans, il fut décidé d’y remédier (un phénomène semblable avait donné naissance à la série Super-Jaimie après la mort de Jaimie Sommers dans un épisode de "L’Homme qui valait trois milliards"). Gerry Conway, scénariste attitré du tisseur de toile, élabora une histoire à partir de la technologie du clonage grâce à laquelle fut créée une nouvelle Gwen Stacy.
On remarquera qu’il procède progressivement. Spiderman est tout d’abord confronté à Mystério, le maître des illusions. Classique ? Peut-être, mais Mystério était mort en prison. Aïe ! Peu à peu l’univers connu connaît des anomalies (J.Jonah Jameson propose même une augmentation à ses subordonnés).

Le parcours de Spiderman connaît cependant des démêlés classiques avec d’anciens super-vilains (Tarentula, Le Scorpion) et même un nouveau le Cyclone, un super-vilain adepte de l’anti-américanisme primaire (il est Français !). Puis Peter Parker craque en revoyant Gwen bien vivante en face de lui. Finalement, Peter décide qu’il n’est pas fou et qu’il s’agit d’une imposture. Pas du tout ! Son ami Ned Leeds démontre son talent de journaliste d’investigation (annonçant une autre tragédie à venir) et explique que les empreintes digitales de celle qui se fait appeler Gwen sont les mêmes que celles relevées lors de l’autopsie de Gwen Stacy !

Puis l’instigateur du complot se révèle et clone Peter Parker qui se retrouve avec son double pourvu de la même mémoire et les deux Spiderman ne réagissent pas rationnellement, ce qui explique que l’un d’eux meure dans une explosion. Lequel ? L’original ou le clone ? Le rescapé se fait examiner par le docteur Connors. Mais alors que celui-ci poursuit des examens et rédige un rapport, Spiderman est confronté à un nouvel ennemi et, entre la vie et la mort, pense à Mary Jane et non pas à Gwen, preuve (selon lui) qu’il est l’original. Grave erreur, cela ne prouvait rien ! La mort de Gwen remontait à deux ans et les sentiments de Peter avaient évolué. De ce fait, il ne lit pas le rapport du docteur Connors.

Cette série d’épisode préfigure la saga du clone bien des années plus tard. Le plus instructif dans cet ouvrage rééditant les épisodes datant de la lointaine année 1975, et parus initialement dans Strange, réside dans la préface de Gerry Conway, où il affirme son innocence dans la mort initiale de Gwen Stacy, autrement dit "c’est pas moi, c’est l’autre !", et il accuse John Romita ainsi que Stan Lee (les menaces de mort des fans doivent y être pour quelque chose).

Damien Dhondt

Scénario : Gerry Conway, Dessin : Ross Andru & Gil Kane _ Spider-Man Clone Genesis _ Semic, 1996 _ Inédit, moyen format, 192 pages _



Retour au sommaire