SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Un été andalou et autres aubergines 1 et 2

"Un été andalou et autres aubergines 1 et 2" de Iô Kuroda

Un été andalou et autres aubergines 1

- Tu connais le dicton : "il n’y a jamais de gâchis avec les conseils des parents et les fleurs d’aubergines".

Avertissement : ce manga a pour sujet...les aubergines.
Un cultivateur d’aubergines reçoit deux fugueurs, puis une femme qui depuis vingt ans vient chez lui uniquement pour dormir. De quoi lui parle t’il ? Des aubergines. Un élève rend visite à son grand-père et lui demande qui est ce bébé dans les bras, "c’est ton oncle, ta nouvelle mamie a 28 ans". Au repas de noce en Andalousie le père du marié fait les louanges des aubergines, alors que le frère du marié, coureur cycliste fait le jour même une course justement dans la région alors que son frère va se marier avec la fiancée qu’il lui a volé et qu’il est sur le point d’être renvoyé de son équipe cycliste.
Iô Kuruda visiblement passionné par le sujet en profite pour évoquer les tactiques cyclistes. Si cette histoire se déroule en Andalousie, les autres se déroulent au Japon et sont liées par différents personnages ou situations avec en fil rouge, toujours présentes les aubergines.
Discrètement, l’auteur évoque les problèmes de communication qui dérivent lentement mais sûrement vers la misanthropie. Le seul problème c’est que ces histoires sont visiblement dans le désordre, mais après tout c’était aussi le cas dans "Pulp Fiction".
Mine de rien ces histoires sont assez profondes. Kitaro Kasaka a adapté deux chapitres de ce tome sous forme d’un film d’animation sous le titre "Nasu un été andalou".

Damien Dhondt

Auteur : Iô Kuroda _ Un été andalou et autres aubergines _ Traduction : Xavier Hébert, Naomiki Satô _ Editeur : Casterman
Collection : Sakka _ octobre 2004 _ Inédit, moyen format, sens de lecture japonais, 210 pages dont 4 couleurs _ 10,50 euros

Un été andalou et autres aubergines 2 : La Folie des primeurs et autres aubergines

- Les aubergines sont prohibées jusqu’au mois de mai. C’est vrai qu’à Edo on adore les primeurs, mais il faut la permission des autorités. Si les Samouraïs enfreignent les lois, sur qui le peuple doit prendre modèle ?

Ce manga, suite d’Un Eté andalou, traite encore et toujours des aubergines.
On retrouve les personnages du chapitre précédent. Apparemment ils doivent peu à peu tous se rencontrer grâce aux aubergines. Monsieur Takana le professeur retiré à la campagne où il se consacre à la culture des aubergines, voit débarquer près de chez lui une équipe de cinéma. Cela ne devrait pas trop le déranger. Mais voici que simultanément, Aya la jeune fille du premier tome arrive au village. Recueillie par son oncle depuis que son père a disparu suite à sa faillite, elle est bien décidée à gagner de l’argent. Or elle arrive au même moment où l’équipe de cinéma a faim suite à un problème avec le traiteur, donc moyennant finance elle peut tout arranger. Evidement la tranquillité de Takada va voler en éclat devant l’énergie d’Aya. Mais il aura le temps de faire une réflexion, philosophique sur... la culture des aubergines (pourquoi pas).
En effet le lien avec un autre volet sera un proverbe traitant des aubergines. Par contre un autre volet, quelque peu surréaliste, nous emmènera même au temps des samouraïs où les aubergines seront au centre d’un imbroglio politique. L’auteur va encore plus loin quand il nous ramène à l’époque moderne en pleine affaire d’espionnage (avec toujours les aubergines). A partir de là, on se demande si l’auteur du manga n’a pas trop lu Brussolo, sauf que... Eh oui, contrairement à toute attente cette histoire s’avère cohérente. Il a réussi à faire le lien avec les aubergines et même avec "Un Eté andalou".
Un dessin honnête et un solide talent narratif mis au service d’un sujet inhabituel.

Damien Dhondt

Scénario & dessin : Iô Kuroda Un été andalou et autres aubergines tome 2 : La folie des primeurs et autres aubergines _ Traduction : Xavier Hébert, Naomiki Satô _ Editeur : Casterman, Collection : Sakka _ janvier 2005 _ Inédit, moyen format, sens de lecture japonais, 198 pages noir & blanc _ 10,50 euros



Retour au sommaire