SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Le Roi de Bruyère (Les Royaumes d’épines et d’os Tome 1)



"Le Roi de Bruyère (Les Royaumes d’épines et d’os Tome 1)"
de
Greg Keyes, Jacques Collin

Editeur :
Fleuve Noir (6 janvier 2004)
 

"Le Roi de Bruyère (Les Royaumes d’épines et d’os Tome 1)"
de Greg Keyes, Jacques Collin



10/10

Quatrième jour de l’ère Eberon Vhasris Slanon. Les hommes réduits à l’esclavage par les seigneurs Skasloïs se sont révoltés avec à leur tête La Reine-née, Génia Dare. Dans la fange et la boue ils assiègent vaillamment la dernière forteresse, et au bout d’une bataille sanglante, entre vents de fer et aiguilles fantômes, percent une brèche qui les mènera à la victoire.

Or le seigneur Skasloïs avant de mourir sous la magie de la Reine-née leur révèle une erreur de leur part, un véritable blasphème magique : avoir invoqué le pouvoir du Sedos pour remporter la victoire implique une terrible malédiction qui touchera les descendants et le monde à venir. Deux mille ans plus tard deux jeunes soeurs s’ébattent dans les jardins vastes et touffus de la cité des morts jouant à se faire peur. Une chute dans une crypte souterraine et la princesse Anne va découvrir le tombeau de la Reine ancestrale qui a jadis sauvé les hommes de l’esclavage.

Le cercueil est entrouvert et la mécanique d’un sombre maléfice ouvre son coeur noir au monde des hommes. Agressions et massacres, résurgence d’un monstre terrifiant issu des légendes, les signes d’un mal insigne préludent au grand retour d’un Roi de frayeur, le Roi de Bruyère. Crotheny, la grande nation humaine tremble sur ses bases et les trahisons et sorcelleries anciennes se déversent sur ces terres si durement conquises. Avec le premier volume de sa tétralogie Greg Keyes fait une entrée fracassante dans la fantasy.

Par son enchantement et la fraîcheur de l’histoire Le Roi de Bruyère mérite largement de figurer auprès des cycles de Goodkind, Jordan, Williams, Feist. Enfin, par la violence de l’histoire contée, la fureur des batailles et ce mal qui prend peu à peu ce monde dans ses griffes, Le Roi de Bruyère participe des grandes fresques comme celle du Trône de Fer de Martin ou du lyrisme propre à Robert Howard. L’un des meilleurs cycles de fantasy de 2004. Longues subordonnées et expressions courtes, locutions propres au jeu d’une langue inventée, Keyes brode une histoire à des milliers de kilomètres de la production habituelle. Une réussite totale et un dépaysement complet. Quand à la couverture de Didier Graffet elle traduit à merveille l’esprit du roman. Magique !

Emmanuel Collot

Le Roi de Bruyère, Greg Keyes, traduit de l’américain par Jacques Collin, Couverture de Didier Graffet, Fleuve Noir Coll. Rendez-vous Ailleurs, 488 pages, 20 Euros


Présentation de l’éditeur

Dans le royaume de Crotheny, deux jeunes filles jouent dans les jardins luxuriant de la cité sacrée des morts. Fuyant un agresseur imaginaire, la téméraire princesse Anne et sa compagne découvrent la crypte inconnue de la légendaire reine ancestrale, Virgenye Dare. Dans les profondeurs de la forêt, alors qu’il enquête sur le massacre d’une famille innocente, le forestier du roi, Aspar White, se fraye un chemin à travers un labyrinthe de saules immémoriaux, et se retrouve face à face avec une bête monstrueuse qui n’existait que dans les légendes et les cauchemars. Au même moment, un jeune prêtre lettre entame son apprentissage de la nature du mat grouillant sous la surface d’une terre apparemment paisible. La famille royale est elle-même bientôt confrontée à une trahison que seule la sorcellerie aurait pu accomplir. Crotheny, la nation la plus puissante de la planète, est en danger : le Roi de bruyère, annonciateur d’apocalypse, s’est éveillé de son sommeil. Ainsi débute la geste des Royaumes d’épines et d’os, une saga épique de guerre et de vertu, de sorcellerie et de maléfices..





Retour au sommaire