SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Antares 1 et 2 Léo Dargaud

"Antares 1 et 2 Léo Dargaud" de

Antares 1

- Nous allons à Antarès afin de permettre l’éclosion d’une nouvelle ère pour l’humanité ! Il est hors de question d’interrompre notre marche vers la lumière !

2196 : Kim Keller rescapée de deux colonisations sur des mondes éloignés et ayant par deux fois rencontré des entités extraterrestres se retrouve sur Terre, plus précisément en Europe.
Bienvenue à Paris où on peut admirer les ruines de la cathédrale Notre Dame détruite lors des guerres religieuses de 2058. Précisons qu’à l’extérieur il est nécessaire de se munir d’un masque pour se protéger de la pollution ambiante tout en étant emmitouflé dans des vêtements chauds. En effet le réchauffement climatique a provoqué un déplacement du Gulf Stream qui assurait autrefois à l’Europe de l’Ouest un climat tempéré.
De l’autre côté de l’Atlantique les dirigeants d’une multinationale sont préoccupés pour l’avenir de leur projet Antarès. Officiellement il s’agit d’une entreprise de colonisation et d’exploitation minière (en réalité l’implantation d’une "société idéale" par une secte religieuse).
Ce qu’ils ont réussi à dissimuler c’est l’indice de la présence d’une civilisation extraterrestre avancée sur cette terre promise.
C’est dans ce contexte que Kim devenue un phénomène médiatique, présente un atout pour débloquer la situation. Les motivations de la jeune femme sont plus pragmatiques. En échange de sa participation à l’expédition elle obtiendra la libération de ses amis incarcérés.
Ce troisième cycle après Aldébaran et Bételgeuse, nous présente toujours les dessins caractéristiques de Léo. C’est à dire la représentation de visages souriants, avec des dents blanches bien en évidence ce qui à force devient quelque peu agaçant. Néanmoins on remarque dans le Paris terne une tache de couleur, celle d’une végétation éclatante... cultivée en serre. Léo réussit à souligner par ce détail visuel que seuls des moyens artificiels peuvent assurer une illusion de normalité sur la Terre.

Damien Dhondt

Scénario & Dessin : Leo_ Antares tome 1 (édition spéciale) _ Edition : Dargaud _ février 2009 _ Réédition, grand format, 48 pages couleurs _ 5,99 euros

Antarès 2

- Je crois qu’ils sont des kamikazes.
- Des kamikazes ?
- Oui, des gens envoyés sur place pour évaluer les conditions de la planète à la place des sondes automatiques. Si la colonisation se révèle viable, il seront rejoints et gagneront un paquet d’argent. Dans le cas contraire ils restent sur place, tous seuls pour toujours.

Le vaisseau de colonisation progresse vers la planète Antarès. Parmi les passagers se trouve Kim Keller qui bénéficie de l’expérience du contact avec des civilisations extraterrestres.
Au début, la principale préoccupation de Kim était de dissimuler l’originalité des yeux de sa fille à moitié humaine. Puis est venue la constatation que le vaisseau avait été fabriqué avec du matériel bas de gamme. Ensuite, il est apparu que l’essentiel de l’équipage et des colons était constitué de membres d’une secte rigoriste.
La tension à bord progresse et Kim découvre que se défendre contre les agresseurs implique une sanction plus lourde que celle de ces derniers.
Puis est venu l’atterrissage sur la planète Antarès. Les griffes et les crocs sont ceux de prédateurs agressifs, tandis que des disparitions impliquent l’usage d’une haute technologie par des acteurs inconnus : Charybde et Scylla à l’époque du space opera.
Ce troisième volet des aventures de Kim présente une constante avec les cycles d’Alderaban et de Bételgeuse : la formation d’une société humaine atypique et potentiellement dangereuse.
Cependant on peut être surpris par la présence de passagers clandestins à bord des fusées, le contrôle du poids pour la mise en orbite devant être rigoureux. Cela était excusable pour les aventures de Tintin dans "Objectif Lune", mais la science-fiction moderne devrait être plus exigeante.

Damien Dhondt

Scénario & Dessin : Leo_ Antares tome 2 _ Edition : Dargaud _ février 2009 _ Inédit, grand format, 48 pages couleurs _ 10,40 euros



Retour au sommaire