SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Batman (id.) & Batman le défi (Batman Returns) - Edition Blu-ray (France)
"Batman (id.) & Batman le défi (Batman Returns) - Edition Blu-ray (France) "
de Tim Burton
 


Avec Michael Keaton, Jack Nicholson, Michelle Pfeiffer, Danny DeVito, Christopher Walken, Art Hindle, Kim Basinger, Alfred Gough.
Warner Home Vidéo

Et voici enfin les Blu-ray des « Batman », période pré-Christian Bale. Mais l’acteur s’est tellement réapproprié le personnage qu’on se demande si cela vaut le coup... A savoir que Michael Keaton n’a jamais vraiment convaincu, et que Val Kilmer et surtout George Clooney (le plus grand regret de sa vie, c’est d’avoir joué Batman, qu’il dit !!!) sont deux choix tellement nuls, disons-le franchement, que revoir ces « Batman » n’est pas le délire du moment. Et pourtant, sur les quatre, il y a un chef-d’œuvre (« Batman forever », bien sûr...) et les autres, une autre vision du « cape crusader », initialisée par Tim Burton pour les deux premiers, détruite par Joel Schumacher dans les deux derniers. Justement, on va partager ces « Batman » en deux groupes pour les chroniquer, les deux de Tim et les deux de Joel. Et on commence par les deux de Tim dont un est ce fameux chef -d‘œuvre qui n’est autre que « Batman le défi » (vous ne pensiez pas que c’était sérieux quand j’ai dit « Batman forever », rassurez-moi !).
En son temps, « Batman » cassa la baraque. Jack Nicholson incarne le Joker de façon si énorme, qu’il monopolise quasiment tout le film. Et revoir « Batman » aujourd’hui est limite une épreuve de force tant on sait déjà que Tim Burton n’a pas eu toute la liberté artistique désirée (déjà, on lui a accordé Keaton, fallait pas abuser non plus !), que le film est kitsch, que Nicholson est insupportable et surtout, surtout, qu’il y a « The dark knight », Christian Bale et bien sûr Heath Ledger. Et en soi, tout semble quand même un peu cheap, les décors sont limités, Michael Keaton manque quand même singulièrement de carrure. Bon, et pour tout résumer, même en 1989, « Batman » n’était pas un grand film. Voilà, c’est dit. Par contre, on dispose ici de l’édition Blu-ray. Bon, niveau copie seule, elle est très belle, la palette de couleurs retrouve toute sa jeunesse mais en même temps, ce n’est pas le film qui bénéficie de la plus belle photo et bien entendu, ça se ressent bien en visionnant le Blu-ray. Comparativement au second Burton, « Batman le défi », c’est le moins beau des deux, et de loin. Maintenant, on a droit à une pléthore de bonus, d’époque et actuels, qui se révèlent passionnants : on se replonge dix-huit ans en arrière, les effets spéciaux n’étaient pas gérés par ordinateurs comme aujourd’hui, Jack Nicholson revient avec plaisir sur son rôle (il peut, c’est le film qui lui a rapporté le plus de fric, presque 45 millions de dollars !!!), et Tim Burton en parle, plus ou moins franchement, reconnaissant que le succès du film lui a ouvert plus de libertés. Mais bon, même après ces trois heures de bonus, ça n’enlève rien au fait que « Batman » n’a jamais été un grand film, ni le meilleur des Burton (mais comparé à ses derniers, c’est Byzance !). Et une fois celui-ci fini, enfin, on lance « Batman le défi » et là... Le chef-d’œuvre est toujours là, le second de Tim Burton après « Edward aux mains d’argent » tourné juste avant, et qui fit beaucoup de bien à Burton comme il le concède à un moment, après un « Batman » qui n’était pas le film qu’il voulait vraiment. Alors que « Batman le défi », c’est complètement Burton, du très grand Burton, et c’est d’abord un Burton avant d’être un Batman. La baisse de succès du film et son ton très noir échauda quand même le studio qui ne prolongea pas l’implication de Burton dans les films suivants. Dans un des documentaires des bonus, celui où on revient sur le film en intégrant très bien interviews d’époque et actuelles, Burton se rappelle qu’il a signé pour le deuxième parce qu’on lui laissait carte blanche, qu’il n’a jamais cédé quand le studio voulait Robin et que lui trouvait qu’avec déjà trois personnages (le triangle « amoureux » revu et corrigé par Burton que forme Batman, Catwoman et le Pingouin), c’était bien suffisant. Et de toutes ces luttes, ces choix, ces géniales idées (surtout toutes liées aux « monstres »...), et malgré certaines limites aujourd’hui bien visibles (Gotham se limite souvent à un même décor, petite ville qu’elle est !!!), « Batman le défi » demeure le chef-d’œuvre qu’on découvrit et qui procure, lui, toujours autant de plaisir à revoir : c’est simplement sublime ! L’édition Blu-ray lui donne en plus à ce jour sa plus belle copie, ce qui est légitime, au vu du magnifique travail sur les décors et la photographie. N’oublions pas en plus la plus belle partition jamais composée par Danny Elfman, des idées folles et géniales, un scénario d’une richesse somptueuse (à côté, « Batman », c’est la misère !) bourré de sous-entendus très « chauds », etc... Et (re)découvrir ainsi ce bijou dans une copie qui rend toute les qualités visuelles d’une telle œuvre constitue un des meilleurs plaisirs « Blu-ray » du moment (c’est vrai qu’ils sont nombreux, mais bon, quand on en a un, autant le dire !). Tout comme son prédécesseur, cette édition est bourrée de bonus qui bien entendu, se révèlent plus passionnants dans la mesure où on adore le film... On s’attardera sur les interviews sincères de chacune (même les évincées du film comme Sean Young en Catwoman, qui réussit à passer la sécurité et arriva dans le bureau du producteur en costume : il y a dû y avoir du ménage dans la sécurité après, c’est
Certain...), sur les impressionnants effets spéciaux, impressionnants car surprenants : tout est en live et c’est bluffant ! Bref, là-encore trois heures de bonus, mais que du bonheur, pour servir ce qui constitue le meilleur « Batman » d’avant ceux de Christopher Nolan & Christian Bale, le second chef-d’œuvre signé Tim Burton mais qui lui possède vraiment sa copie Blu-ray de référence, une chance que n’a pas eu « Edward aux mains d’argent »... A conserver en très bonne place dans sa Blu-raythèque.

Note film : Batman : 3/10 / Batman le défi : 10/10
Blu-ray : copie excellente (Batman), copie magnifique (Batman le défi), format d’origine 2.41, image 16/9ème comp. 4/3 - Bonus (les deux films) : 10/10 : commentaire audio de Tim Burton (vo), making-of, documentaires sur les tournages avec interviews inédites, les effets spéciaux, les gentils et les méchants, galeries de photos, bandes-annonces...

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire