SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  A Scanner Darkly
"A Scanner Darkly "
de Richard Linklater
 


Date de Sortie :
En salles : 13 septembre 2006
DVD : 19 mars 2007
Réalisé par : Richard Linklater
Avec : Keanu Reeves, Robert Downey Jr., Woody Harrelson, Rory Cochrane, Winona Ryder, Sean Allen, Mitch Baker, Cliff Haby, Steven Chester Prince, Natasha Valdez, ...
Distributeur : Warner Bros.
Genre : Drame
Pays : USA
Durée : 1h40
Titre original : A Scanner Darkly

Ce film est adapté du dernier roman de Philip K. Dick Substance mort , consacré à la drogue et aux drogués, sujet que connaissait fort bien Dick.
Il est entièrement tourné en images renumérisées car le thème est la vision trompeuse du monde et des personnages. Cela donne un effet psychédélique tout à fait adapté à l’histoire.
La substance “M” se consomme sous forme de petites gélules rouges. Elle ronge le cerveau de ceux qui en sont dépendants. « Nous vivons dans une culture de la dépendance », déclare un chef de la police. La compagnie New Path désintoxique les drogués... Elle a donc intérêt à ce qu’il en existe pour continuer à travailler... Un flic est un “infiltré” qui porte une tenue dite “brouillée” car cette tenue change constamment l’aspect de celui qui la porte. Cet infiltré, drogué, est chargé de surveiller... lui-même ! Une histoire très schizophrénique, “une rivalité à l’intérieur du cerveau”, c’est ce que crée la substance “M” explique un médecin de la police.
Du pur Philip K. Dick : les apparences sont trompeuses, la réalité n’est pas celle que l’on croit, un complot fantastique. Un film superbe avec une fin terrible.
Il est dommage que ce film n’ait pas eu un nombre de salles suffisant pour assurer son succès.

Alain Pelosato

Notes :
* Après avoir été tourné, le film a subi des retouches artistiques, en transformant les images en dessin (rotoscopie). Plusieurs artistes, à l’aide du logiciel Rotoshop, dont Linklater possède les droits, ont redessiné les personnages, les décors pour donner un effet « animation ».
* Le film a été présenté en 2006 lors de la 59e édition du Festival de Cannes dans la sélection Un Certain Regard et au festival du film américain de Deauville.
* Pas moins de cinq chansons de Radiohead accompagnent la bande originale du film créée par Graham Reynolds. Il s’agit de Fog, Pulk/Pull Revolving Doors, Skttrbrain (Four Tet Mix), The Amazing Sounds of Orgy, and Arpeggi(même si Pulk/Pull Revolving Doors et Arpeggi ne sont pas créditées). On peut également y entendre le titre Black Swan de Thom Yorke.



Retour au sommaire