SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  GOTHAM CENTRAL 5 : Extinction

"GOTHAM CENTRAL 5 : Extinction " de Rucka, Brubaker & Lark

- Ne me dis pas que tu viens de descendre Batman ?

Au sein d’une police en pleine corruption les inspecteurs de la Brigade Criminelle de Gotham constituent une exception.
Cependant ils peuvent être mis en cause. Il suffit qu’après une fusillade en légitime défense la preuve de leur innocence disparaisse. Jim Corrigan, expert scientifique de la police de Gotham, est à l’oeuvre. Il n’y a pas de petit profit. L’indice d’un crime est mis en vente chez e-bay et un policier intègre risque de perdre sa plaque.
Parallèlement le bat-signal est enlevé. À la suite d’une perte de confiance envers le justicier de la nuit, certains policiers éprouvent à son égard rancoeur et même haine. D’autres sont plus pragmatiques. Quand est découvert le cadavre d’un adolescent en costume de Robin ils en concluent que légalement Batman est le responsable (mise en danger de la vie d’un mineur).
Cette crise révèle le niveau de volonté du commissaire Akins, défiant le maire, défiant même Batman.
Mais l’histoire ne révèle pas que cela. Lorsque Starfire arrive au commissariat vêtue d’un costume de super-héroïne...de taille réduite, une inspectrice amère devant les regards béats de ses collègues masculins ne peut que constater "Les hommes !". Mais une de ses collègues rectifie en lui suggérant de jeter un coup d’oeil à deux autres policières dont les regards sont révélateurs de leurs préférences sexuelles.
Les scénaristes procèdent par allusions spirituelles comme lorsque les policiers Chyre et Morillo de Keystone City ( la ville de Flash) viennent escorter un prisonnier à Gotham. L’épisode est intitulé "Keystone Cops", ce qui correspond au titre d’une série de films muets du début du siècle. De même l’épisode "Sunday Bloody Sunday" porte le même titre que le film de John Schlesinger (1971).
C’est dans cet épisode cataclysmique que l’inspecteur Crispus Allen aperçoit dans le ciel le visage du Spectre.
Ce super-héros de l’Âge d’Or ( créé en 1940) est une entité cosmique. Il était autrefois Jim Corrigan un policier assassiné dont l’âme a été associée à l’esprit de la vengeance divine ( avec un coup de pouce de l’archange St Michel).
Mais il existe un autre Jim Corrigan. Il s’agit d’un policier de Gotham ayant mis son intelligence au service de son enrichissement personnel. À Gotham cela n’étonne personne que le responsable d’un meurtre collecte lui-même les indices sur les lieux de ses méfaits. L’épisode 38 de Gotham Central consacré à Jim Corringan a pour titre "The Spectre of the Death". Il s’agit d’une double allusion car l’existence de Crispus Allen sera à nouveau liée à celle du Spectre dans la saga Infinite Crisis.
L’atmosphère sombre de Gotham est parfaitement représentée entre la visite à l’asile d’Arkham et la violence autodestructrice de l’inspecteur Montoya. Il s’agit du cinquième et dernier tome. Après les deux premiers tomes parus chez Semic et les deux suivants parus chez Panini sous les titres "Gotham Central NS" l’éditeur s’est décidé à faire du cinquième tome...le n°5. Dommage qu’en l’occurrence il manque quelques épisodes. Mais Gotham Central ayant reçu en 2004 les Eisner Awards et Harvey Awards cette série mérite le coup d’oeil.

Damien Dhondt

Scénario : Greg Rucka & Ed Brubaker, Dessins : Michael Lark, Stefano Gaudiano, Steve Leiber, Kano, Encrage : Stefano Gaudiano, Gary Amaro, Kano, Couleurs : Lee Loughridge _ Gotham Central tome 5 : Extinction _ Gotham Central # 23 à 24 " Corrigan ), 25 ( "Lights Out"), 28 à 31 ( "Keystone Cops"), 33 à 36 ( "Dead Robin"), 37 ("Sunday Bloody Sunday"), 38 à 40 "Corrigan II" (Traduction : Khaled Tadil), Lettrage : Alessandro Benedetti _ Panini Comics, collection DC ( septembre 2008 ) _ Inédit, moyen format, couleurs, 157 pages _ 29 euros



Retour au sommaire