SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Les Ruines - Edition zone 2
"Les Ruines - Edition zone 2 "
de Carter Smith
 


Scénario : Scott B. Smith d’après son roman
Avec Jonathan Tucker, Jena Malone, Shawn Ashmore, Laura Ramsey
Dreamworks Vidéo

De la pure série B horrifique d’excellent niveau, passée quasiment inaperçue lors de sa sortie en salles en Juin dernier. Tiré du nouveau second roman de Scott Smith (auteur du génial « Un plan simple » que Sam Raimi adapta au cinéma) qui fut un best-seller dans de nombreux pays, le pari n’était pas gagné d’avance : le roman donne ses deux tiers à la présentation des personnages... Ici, c’est du cinéma, on ne peut faire la même chose. Et c’est le romancier himself qui en est conscient, écrivant du coup l’adaptation de son roman pour le grand écran. Le résultat ? Simplement un des meilleurs films fantastiques de cette année.
Venu passer leurs vacances au Mexique (autour de la piscine d’un hôtel, comme la majorité de tout jeune américain qui se respecte...), des étudiants décident avant de repartir d’aller visiter les ruines d’un temple maya sur l’indication d’un routard européen qui s’y rendrait pour rechercher son frère porté manquant depuis plus d’une journée. Sur place, ils découvrent au milieu d’une jungle luxuriante, une vieille pyramide qu’ils décident d’escalader. Mais une fois dessus, des villageois les encerclent et leur tirent dessus si jamais ils redescendent. Prisonnier du temple, ils vont alors découvrir que le danger extérieur est bien moins pire et impitoyable que l’horreur hébergée par les vieilles pierres mayas. La lutte pour la survie va être âpre et dure, et des choix abominables devront être décidés entre eux, des choix de vie et de mort pour échapper à cette horreur séculaire...
Aller à l’essentiel sans dénaturer le roman, telle fut la tâche de Scott B. Smith. Et le romancier a parfaitement su restituer l’ensemble de son œuvre : les relations entre chaque membre du groupe, les intérêts de survie, et l’horreur du secret de la pyramide. Graphiquement déjà très gore, le film ne s’en prive pas non plus. Sauf qu’ici on a droit à la version cinéma, et non la « unrated » comme celle sortie aux States (et même en Blu-ray, ce qui n’est pas le cas ici, mais les Blu-ray Dreamworks et Paramount n’étant pas zonés et possédant une vostf...). Trois minutes de gore en moins, surtout dans une séquence d’amputation mémorable qui vous fait serrer les dents (on la voit dans les scènes coupées). Et de ce mélange scénaristique très homogène, reflétant parfaitement le meilleur du roman, il en ressort une excellente série B horrifique, que signe un nouveau venu d’Australie qui jusqu’ici n’avait œuvré que dans le court-métrage. Carter Smith s’en sort haut la main, gère une ambiance malsaine et terrifiante avec maestria pour faire du film une expérience dans la peur comme on aime en connaitre de temps en temps dans le genre, ce qui devient rare. Si « Les ruines » a les qualités de la série B, elle en a aussi ses défauts, à savoir des limites quant à son ambition qui ne dépasse pas le stade du voyage dans la peur sans le transcender comme dans des classiques du genre comme « Shining », « Simetierre », « Prince des Ténèbres », etc... Qu’importe, c’est pour un premier film du très bon ouvrage, fait avec passion et qui remplit parfaitement son cahier des charges. Question bonus, on apprendra que tout cela a été reconstitué en décors, avec les sous de Ben Stiller, producteur du film (marrant !), en Australie, là d’où vie »nt Carter Smith et plus avantageux économiquement. C’est la partie la plus intéressante de l’ensemble, fait de mini documentaires très promotionnels mais efficaces. Par curiosité, connectez-vous de temps en temps, lors des meilleures séquences ou au début même, sur le commentaire audio de Cartr Smith, il est très intéressant. En conclusion, « Les ruines » est une épatante série B de genre, à ne pas rater tant elles se font rares (même si cette année, on a été plutôt gâtés avec « The Mist », « Solitaire », « Rec »), un véritable petit voyage au pays de la peur mélangeant exotisme et fantastique. Un cocktail inauguré par le très bon inédit « Paradise lost » auquel on pense au début par sa mise en place, mais qui par la suite gagne ses propres galons pour le résultat qui est là : une excellente série B horrifique & fantastique.

Note film : 9/10
DVD : copie excellente, format d’origine 2.35, image 16/9ème - Bonus : 7/10 : making-of - scènes coupées - commentaire audio du réalisateur et du monteur - les décors - les effets spéciaux.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire