SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Sciences -  Les Etats-Unis autorisent l’exploitation commerciale du premier port spatial

Article précédent :
Pourquoi je suis un Trekkie

Les Etats-Unis autorisent l’exploitation commerciale du premier port spatial

Article suivant :
Interview du conseiller scientifique du film "Le Jour où la Terre s’arrêta" (le remake de 2008)


Les autorités américaines de l’aviation
civiles (FAA) ont donné le feu vert à l’exploitation commerciale du premier
port spatial, situé au Nouveau Mexique (sud-ouest), a annoncé l’agence de cet
Etat (NMSA) responsable du projet.
La FAA (Federal Aviation Administration) a accordé une licence
d’exploitation à Spaceport America, permettant des lancements de vaisseaux
spatiaux verticalement ou horizontalement, a indiqué mercredi l’agence chargé
du site, New Mexico Spaceport America (NMSA), sur son site internet.
Cette autorisation a été accordée après une étude sur l’impact
environnemental qui est requise pour qu’un tel projet puisse être lancé.
"Cette autorisation du gouvernement fédéral représente une étape nécessaire
vers la réalisation d’un port spatial commercial pleinement opérationnel",
souligne Steven Landeene, directeur général de NMSA.
"Nous sommes en passe de commencer la construction du port spatial dans le
courant du premier trimestre 2009 et comptons l’achever aussi vite que
possible", ajoute-t-il.
Le NMSA compte signer en décembre un accord de location-vente avec la
société Virgin Galactic, filiale du groupe britannique Virgin du milliardaire
Richard Branson, qui exploitera le véhicule spatial SpaceShipTwo.
Ce système permettra d’emporter des passagers pour des vols suborbitaux un
peu au-dessus de 100 kilomètres d’altitude.
Spaceport America travaille aussi étroitement avec les sociétés américaines
Lockheed Martin et UP Aerospace notamment.
Virgin Galactic prévoit 500 passagers par an qui seront facturés 200.000
dollars chacun pour ce vol suborbital permettant de flotter en apesanteur
pendant 3 à 4 minutes.
Pour le moment, seule l’Agence spatiale fédérale russe offre des vols
orbitaux à des touristes à bord de son vaisseau Soyouz au prix de 20 millions
de dollars, permettant de séjourner quelques jours dans la Station spatiale
internationale (ISS).




Retour au sommaire des infos Sciences
S'inscrire à infosfmag
Adresse du service :fr.groups.yahoo.com