SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Les Ombres de Dieu, L’Age de la déraison, tome 4



"Les Ombres de Dieu, L’Age de la déraison, tome 4"
de
J. Gregory Keyes

Editeur :
Flammarion (15 octobre 2003)
 

"Les Ombres de Dieu, L’Age de la déraison, tome 4"
de J. Gregory Keyes



9/10

Les russes du tsar Pierre ont envahi l’Europe, et le conflit s’est déplacé désormais aux Etats-Unis. Benjamin Franklin rejoint New Paris pour convaincre Philippe d’Orléans, roi de France en exil, de se joindre aux armées du Commonwealth. Charles XII, roi de Suède va venir les retrouver pour le combat final contre le Prétendant et l’Enfant-Soleil.

Non ne cherchez pas dans vos livres, ça ne s’est pas passé comme cela, nous sommes dans une Uchronie ! Mais on ne peut réduire ce livre à un simple Histoire revisitée, car derrière les personnages historiques se cache les malakim. Ce sont des créatures évoluant dans l’éther, anges ou démons, selon le camp pour lequel ils interviennent. Et la guerre sur Terre ne semble être que le reflet d’une bataille céleste où l’avenir de l’humanité est en jeu, car depuis que Isaac Newton et Benjamin Franklin ont permis à l’homme de manipuler l’éther et ces habitants, certains malakim souhaitent la disparition de l’être humain.

Véritable fresque de personnages historiques, J. Gregory Keyes réussit le tour de force de les rendre crédibles dans un monde où la science est basée sur une pseudo-magie : la manipulation de l’éther. Les batailles tant terrestres que dans le monde des esprits sont décrites d’une manière si précise que l’on pourrait se persuader qu’elles ont réellement eu lieu. L’ouvrage est aussi l’occasion de s’interroger sur Dieu, et on retrouve en filigrane de toute la série, une question qui a obnubilé nombre de philosophes et qui continue à le faire : afin de laisser le libre arbitre aux hommes, Dieu a-t-il du s’extraire de l’univers qu’il a créé ? L’auteur termine ainsi magnifiquement sa tétralogie de L’Age de la Déraison par une conclusion qui explique bien des choses, mais je vous laisse la découvrir. Bonne lecture.

Kriss Madrock

Les Ombres de Dieu (The Shadows of God), J. Gregory Keyes, traduit par Olivier Deparis, Flammarion (collection Imagine), octobre 2003, 310 pages, 22 euros


Présentation de l’éditeur

Tandis que les forces du Prétendant continuent d’étendre leur mainmise sur les colonies anglaises du Nouveau Monde, l’armée russe poursuit sa marche inexorable en provenance de l’Ouest, rejointe au fur et à mesure par les peuples qu’elle rencontre. Seul un endroit échappe encore à la menace d’invasion, New Paris, en Louisiane, où Philippe d’Orléans s’efforce de faire survivre le souvenir du vieux royaume de France.

C’est là qu’arrive enfin Benjamin Franklin en compagnie de ses amis de la Junte, contraint de rallier Philippe à sa cause pour sauver l’ébauche de démocratie qu’il a eu tant de mal à mettre en place. Le tsar Pierre, de son côté, ne pense qu’à se venger de ceux qui ont tué sa femme et l’ont dépossédé de son pays et de son armée. Décidé lui aussi à demander l’appui de la Nouvelle France, il poursuit sa route vers la Louisiane, mais désormais sans Red Shoes, le chaman choctaw qui lui a sauvé la vie, celui-ci étant sujet à des crises de folie meurtrière depuis sa victoire sur un esprit puissant.

Quant à Adrienne de Montchevreuil, elle est en passe de rattraper Nicolas, le fils qu’on lui a pris alors qu’il n’était encore qu’un bébé -un enfant devenu, malgré lui, le prophète de l’armée qui déferle sur le Nouveau Monde. Tous vont se retrouver à New Paris pour en découdre. Ils devront cependant oublier leurs nombreuses querelles personnelles s’ils veulent avoir une chance contre leur seul véritable ennemi, les malakim, dans la formidable bataille qui les attend





Retour au sommaire