SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Etoiles garde à vous ! (Starship Troopers)



"Etoiles garde à vous ! (Starship Troopers) "
de
Robert A. Heinlein

Editeur :
J’ai Lu
 

"Etoiles garde à vous ! (Starship Troopers) "
de Robert A. Heinlein



- La violence a réglé dans l’histoire plus de questions que n’importe quel autre facteur !

A sa sortie du lycée Juan Rico prend l’initiative de s’engager volontairement dans les Forces Armées de la Terre, seul moyen de devenir pilote spatial et citoyen. Evidemment il n’est pas certain que l’Armée choisisse de lui accorder une formation de pilote. Aussi il a rempli tout une liste de choix annexes (l’un d’eux étant la logistique qu’il avait appris à l’école...erreur c’était la logique qu’il avait étudié !). L’un de ces derniers choix était l’Infanterie Mobile. Il y sera d’ailleurs affecté. Signalons qu’il a échappé à la fonction de cobaye aux tests de scaphandre spatiaux (et qu’il était parfaitement "conscient" du risque d’y être incorporé).
Bienvenue donc pour le jeune Rico dans l’armée terrienne au moment où la Terre entre en conflit avec deux puissances spatiales les Skinnies (1) et les Arachnides.
Starships Troopers a d’abord été un roman écrit en 1959, roman qui valut à son auteur le prix Hugo en 1960 et une critique très sévère. En effet le jeune héros s’engageait dans un conflit spatial, au sein de la bonne vieille infanterie pour combattre et servir son pays, défendre l’honneur et la liberté, etc. Le problème réside dans le fait que le héros était le narrateur et que visiblement il acceptait très bien le système militariste dans lequel il vivait. On en conclût aussitôt que Robert Heinlein avait les mêmes opinions et il se fit traiter de militaire fasciste et réactionnaire. Précisons tout d’abord que Robert Heinlein était un ancien officier de carrière, ce qui lui permettait de connaître les aspects de la vie militaire. Mais si l’on examine attentivement le roman, on s’aperçoit que le héros est passablement naïf, ainsi à la fin du roman il n’a toujours pas compris qu’il a été manipulé pour qu’il devienne officier. De plus quand en permission il se fait agresser par des civils il ne se pose aucune question. Apparemment la société militariste suscite quelques ressentiments, preuve s’il en est que tout n’est pas parfait.
Il est quand même curieux que bon nombre de critiques estiment que quand un auteur de science-fiction décrit une société, il s’agit pour lui de la société idéale. Deux ans plus tard Heinlein écrivait Stranger in a Strange land (En terre étrangère) et on lui reprocha les opinions et théories présentées par son héros. Il faut donc en conclure que comme son héros Heinlein était devenu un partisan de la paix, de l’anarchie, de l’amour libre et du... cannibalisme, ce qui suppose une transition assez brusque avec ce qu’il était censé être deux ans auparavant. En tout cas l’essentiel est que ce roman lui a permis d’obtenir un nouveau prix Hugo.

(1) absents du film de Paul Verhoeven, de même que les armures de combat de l’Infanterie Mobile.

Damien Dhondt

Robert Anson Heinlein _ Etoiles garde à vous ! ( Starship Troopers) _ Traduction Michel Demuth _ J’ai lu, Collection Science-Fiction n°562 _ octobre 2003 _ Réédition, poche, 314 pages _ 6 euros






Retour au sommaire