SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No106
106
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Donnie Darko
"Donnie Darko"
de Richard Kelly


Donnie Darko de Richard Kelly



9/10


Jake Gyllenhaal, Patrick Swayze, Drew Barrymore, Mary Mc Donnell


Un film unique, étonnant, déconcertant, fantastique, génial. Difficilement racontable aussi. Donnie Darko est un adolescent un peu à part. Il est solitaire, et son seul véritable ami est Frank, un lapin géant au faciès morbide. Et un jour, suite à un accident dont il échappe miraculeusement, Donnie se voit annoncer par Frank la possible fin du monde. Mais Donnie a un rôle à jouer dans ce cataclysme, un rôle plus important que ce qu’il croit, et qui sauvera peut-être des milliers de personnes.


Donnie Darko est le premier film du très jeune Richard Kelly, qui signe ici une œuvre parfaitement maîtrisée, mais aussi totalement folle. Imaginez un mélange de Virgin Suicide et de fantastique, d’étrange, voire de terreur. Tel est Donnie Darko. Rentrer dans ce monde n’est pas évident, et pourtant, on y arrive facilement. Parce que Donnie est d’abord et avant tout un adolescent perturbé, qui traverse cette époque difficile de sa vie. Donnie, c’est un peu Richard Kelly à un moment fort peu glorieux de l’Amérique, celui des années Reagan. Il ne se gêne pas pour les critiquer, essentiellement au travers du prêcheur corrompu qu’interprète Patrick Swayze.


En ajoutant le personnage du lapin géant, en ajoutant des séquences complètement oniriques et assez terrifiantes, il fait basculer son personnage dans une schizophrénie salvatrice, qui l’aidera à mieux affronter les épreuves qui vont se présenter à lui, comme cette fin du monde qui est plus la fin de son univers qu’autre chose. Et Richard Kelly reste maître de son scénario, et démontre de grandes et réelles qualités de réalisateur, qui aboutissent à faire de Donnie Darko une œuvre étourdissante, une véritable révélation.


D’un tel film, on était en droit d’espérer un DVD de haute tenue... c’est le cas. La copie est splendide, pour une fois le commentaire audio est absolument passionnant, et l’on trouvera en plus d’autres bonus dont les plus marquants sont les scènes coupées. Certes, ce n’est pas le Pérou, mais pour un tel film, c’est assez conséquent. Maintenant, dites-vous bien que si vous plongez dans la dimension Donnie Darko, vous n’en ressortirez pas indemne. Mais vous découvrirez un véritable bonheur cinématographique.


Bonus : commentaire audio du réalisateur et des acteurs, scènes coupées (avec ou sans commentaire), spots commerciaux fictifs présentés par Patrick Swayze, spotsTV, vidéo-clip “MadWorld”, et bandes-annonces d’autres films Metropolitan Vidéo.



Retour au sommaire