SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
102
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Planetary d’un monde à l’autre

"Planetary d’un monde à l’autre " de Ellis, Cassaday, Jimenez, Ordway

Planetary d’un monde à l’autre

Planetary/ Authority : Les maîtres du monde

- Je sais que vous êtes fous. Les gens sensés ont peur d’Authority.

Planetary et Authority : deux groupes de super héros qui n’auraient jamais du se rencontrer. Alors qu’Authority éradique les menaces pesant sur l’humanité, Authority mène des enquêtes sur l’Histoire cachée du monde.
Tout a commencé en 1931 lorsqu’Elijah Snow, l’une des personnes nées le 1 janvier 1900 et qui ne vieillissent guère, a été contacté à Rhodes Island par un écrivain aussi original que déplorable. Cet auteur lui a montré sa découverte d’oeufs de singulières créatures.
Au fait quel est l’écrivain paranoïaque et raciste qui habitait Rhodes Island (Providence) dans les années 30 ? Mais Howard Philips Lovecraft bien sûr (accessoirement nous avons une explication du mythe de Cthulhu).
Quelques décades plus tard les oeufs ont éclot d’où une intervention destructrice d’Authority sous le regard de Planetary, ce qui amène une réflexion. Planetary estime nécessaire de s’intéresser à Authority pour deux raisons. Leurs fichiers doivent être remplis de données intéressantes. De plus la puissance destructrice de cette équipe implique la méfiance au cas où ils décideraient de contrôler le monde. D’où une opération d’espionnage alors que de son côté Authority s’intéresse à une zone des monts Adirondacks. Il s’agit de l’endroit où une équipe scientifique de Planetary veille sur l’ordinateur du docteur Brass pouvant servir de portail interdimentionnel (1).
Or un des membres de cette équipe (qui avait jusque là dissimulé son statut de serial killer) décide de détruire le monde en ouvrant le portail, d’où une intervention des deux équipes face à une invasion d’une autre dimension.
On se rappellera que l’équipe du docteur Brass avait été massacrée par une version interdimensionnelle de la JLA. Ici l’équipe de Planetary doit affronter une version reptilienne d’Authority ( alors qu’Authority constitue pour le Wildstorm universe la version quelque peu hard de la JLA).
Un crossover habile où les deux équipes ne se rencontrent jamais. Nous suivons l’action qui d’une case à l’autre implique l’une ou l’autre équipe.

Planetary/ JLA : Terra Occulta

- Je suis Elijah Snow. Et j’ai exécuté tes parents. Et je t’ai forcé à regarder, n’est-ce pas mon petit Bruce ?

Bienvenue dans un monde parallèle dominé par le progrès technique : les véhicules antigravité voisinent avec les portails de téléportation pour les transports en commun. Ceci n’empêche pas l’existence de coursiers rapides obtenus grâce à la dissection de Barry Allen.
Il s’agit d’un monde paisible malgré quelques tragédies inexpliquées comme l’assassinat des Wayne, la destruction de Smallville et celle de l’île des Amazones.
Selon l’analyse de Bruce Wayne, les responsables sont ceux qui dans l’ombre gouvernent la Terre. Aussi il réunit Diana Prince & Clark Kent dans le but de créer une ligue afin de s’opposer à Planetary. Ils ne sont que trois. En effet les autres super héros potentiels qui auraient pu former la JLA sont morts.
Le très imaginatif Warren Ellis a élaboré un monde parallèle du DC universe. Le point majeur de divergence avec l’univers classique a été l’existence de Planetary du Wildstorm universe dans celui de DC universe. Mais il s’agit d’une version maléfique de Planetary. Outre Elijah Snow doué du pouvoir de congélation, Jakita Wagner à la force et la rapidité hors norme et du Batteur maîtrisant les flux de données, elle comprend un quatrième membre altérant le temps : Ambrose Chase ( décédé en 1997 dans le Wildstorm universe). Avec ses quatre membres, Planetary joue ainsi le rôle des quatre Fantastiques Voyageurs (version sombre des Quatres Fantastiques dans le Wildstorm universe). A la différence des 4 qui avaient restreint le progrès technologique dans le monde de Wildstorm, la Planetary de Terra Obscura l’a largement diffusé...en exerçant le monopole.
Allusions supplémentaires, Elijah Snow est chauve tout comme Lex Luthor et Planetary a installée sa base sur la Lune tout comme la JLA.
La présence du docteur Erdel pourrait n’être qu’anecdotique. Mais rappelons que c’est à ce scientifique que nous devons la présence du Martien Manhunter sur Terre.
Cet épisode rappelle que Warren Ellis adore placer des vilains imaginatifs. Dans un épisode de Wolverine (2) un tueur à gages avait expliqué à Logan la méthode idéale pour qu’il soit découpé en morceaux malgré son immortalité théorique. Ici la présence de Clark Kent théoriquement invulnérable devrait résoudre rapidement le problème de Planetary. Mais il n’en est rien. En quelques phrases, Elijah Snow explique sa théorie sur l’explication des super pouvoirs de Superman et également les moyens de les neutraliser. La démonstration est aussitôt faite.

Planetary Batman : Au coeur de la nuit

- 
Aussi vieille que New York, fondée sur la côte Est, pensée par des francs-maçons anglais sous opium, exaltée dans les années 20 par des architectes du coin accrocs à l’absinthe, pas du tout faite pour qu’on y habite...Gotham City.

Planetary débarque à Gotham City et s’adresse aussitôt aux membres de l’antenne locale. En l’occurrence il s’agit de Dick Grayson obsédé par les formes de Janita Wagner, ainsi que "Jasper" une sorte de punk aux cheveux verts (toute similitude avec Robin et le "Joker"...)
La quête de Planetary concerne un assassin dont les parents ont subi des expériences à la Cité Zéro (3), ce qui explique que plusieurs de ses victimes se retrouvent agglomérées. Son lieu d’action : "Crime Alley" !
Gotham étant dépourvue de détectives, c’est à Planetary de le retrouver. Une tâche assez facile. Il suffit de rechercher les traces de cadavres..."inhabituels". Cependant John Black possède le pouvoir de changer d’univers. Il vient d’entraîner Planetary dans un monde parallèle où Gotham possède un détective costumé de renom, qui entend bien mettre la main sur le criminel qui assassine des gens dans de nombreuses dimensions. D’où une intervention musclée de Jakita Wagner : "la seule chose qui m’empêche de perdre l’esprit est de cogner des hommes déguisés en chauve-souris".
Au cours du combat se produisent de nombreux changements d’univers qui possèdent chacun leur Batman. C’est ainsi qu’outre le Batman familier, Planetary fait connaissance avec le Batman de la série TV, celui de l’époque classique dessiné par Neal Adams, ainsi que le Dark Night de Frank Miller. Si l’apparition d’un Batman armé peut surprendre précisons qu’il s’agit de l’original créé par Bob Kane.
Dans ce conflit interdimensionnel où Elijah Snow prend brièvement le nom de "Mister Freeze" nous pouvons observer que la carte de Gotham ressemble à celle de Manhattan. Rappelons que le mot "Gotham" a été créé par l’écrivain Washington Irving (1783 - 1859) pour désigner New-York.

(1) cf. l’album Planetary 1 chez Semic
(2) cf. Wolverine, Marvel les Incontournables
(3) cf. l’album Planetary 2

Damien Dhondt

Scénario : Warren Ellis, Dessin : Phil Jimenez, Andy Lanning, Jerry Ordway & John Cassaday, Couleurs : Laura DePuy & David Baron, Couverture : Cassaday/ Martin _ Planetary d’un monde à l’autre _ Episode originaux : "Ruling The World", "Terra occulta", "Night On Earth" _ Traduction : Jérémy Manesse, Lettrage : Gianluca Pini _ Panini Comics (septembre 2007) _ Inédit, moyen format, 162 pages couleurs _ 14,50 euros



Retour au sommaire