SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Messiah Complex 1 : Les Enfants du destin

"Messiah Complex 1 : Les Enfants du destin " de Alex Campi & Eduardo Ocaña


- Je m’appelle Sonneillon. Et toi ?
- Pas possi... ça te ferait quoi ? Dans les 500 ans et puis, t’as même pas l’air inhumain.
- J’ai à peine 350 ans, et trois quarts de sang néréide, donc on peut difficilement faire plus inhumain.

Sur la planète Nouvelle Rome l’Empereur est préoccupé car l’oracle a prédit l’apparition d’un nouveau messie. Tout en dépêchant son fils Constantin en visite officielle, l’Empereur charge le légat Vespasien de résoudre ce problème. Grâce à son service d’espionnage ayant infiltré la résistance, il connaît très vite son identité : celle de Miranda Fisher une adolescente lauréat en sciences mathématiques. La solution est trouvée : en l’intégrant à l’école impériale des sciences de la Nouvelle Rome, Miranda deviendra une citoyenne mais également un piège pour la résistance. Celle-ci possède cependant un atout caché en la personne du prince Sonneillon un hybride d’humain et de néréide possédant des capacités quantiques.
Bien que l’action se déroule en l’année 2478 dans un contexte high-tech, on trouve de nombreuses références à la Rome Impériale : outre les noms latins, certains habitants pratiquent des métiers caractéristiques de l’époque romaine antique comme les Vestales et les Mécaduélistes (gladiateurs). Quant au messie annoncé rappelons qu’il s’est produit un évènement similaire sur Terre 2478 ans auparavant.
Tandis que le scénariste (1) nous présente des personnages complexes, le dessinateur (2) donne aux différentes planètes en apparence semblable des architectures distinctes où l’ultramoderne tranche avec le rustique.

(1) Adam au Chromaland (Les Humanoïdes Associés), Smoke (Delcourt), elle a elle même définie Messiah Complex comme de la "science-fiction noire"
(2) Kookabura universe 7 : Le sourire de Myra

Damien Dhondt

Scénario : Alex de Campi, Dessin : Eduardo Ocaña, Couleurs : Orellana & Llovet _ Messiah Complex tome 1 : Les Enfants du destin _ Les Humanoïdes Associés (octobre 2006) _ Inédit, grand format, 48 pages couleurs _ 12,90 euros



Retour au sommaire