SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  La Liste 66 : T.3 - Kansas

"La Liste 66 : T.3 - Kansas " de Éric Stalner


Alex Poliac, de son vrai nom Poliakov, est un espion russe sur le territoire américain. Parce que sa femme est morte dans un accident de la route aux circonstances troublantes, il prend la fuite avec son fils, âgé de neuf ans. Il part retrouver Sacha, son seul contact, qui vit en Californie. Il lui faudra traverser les USA d’est en ouest, par la route 66. Par ailleurs, un tueur qui grime ses victimes en clown et met un nez rouge, vient d’assassiner quatre personnes, apparemment choisies au hasard.
Comme c’est presque sur son chemin, Alex se rend dans la maison de ses parents, décédés depuis trois ans. Dans des papiers, il découvre une liste de noms où il retrouve les patronymes des quatre morts. Alex comprend que le tueur s’en prend aux membres dormants du réseau, à tous les membres, lui compris.

Après l’Illinois, le Missouri, c’est au Kansas que se déroule ce troisième épisode, pendant les grandes inondations de septembre 1961. Deux agents russes, dont le tueur qui a été surnommé Le Clown, attendent dans une maison isolée par les eaux, le retour de l’avocat Carl Menson. Dans le cadre des rondes de surveillance pour contrer les pillages, des policiers en barque arrivent à la villa. Pour ne prendre aucun risque, Le Clown en abat froidement deux pendant que son complice, qui devait faire la même chose, en laisse s’échapper un. Le tueur l’exécute. La police donne l’assaut mais ne trouve que le cadavre. Alex a rejoint Carl dans la maison. Ce dernier admet qu’on en veut à sa vie.
Pendant ce temps, à Chicago, le FBI confond Laura Kensington et l’accuse d’être un agent double. Elle se défend vivement, parlant de machination, faisant référence à dix ans de carrière sans tache.
Les péripéties s’enchaînent sans répit. Le tueur réussit à kidnapper le fils d’Alex. La lutte devient encore plus âpre...

Éric Stalner construit cette série en réunissant la mythique Route 66, qui fit tant rêver les routards des sixties, et un espion, un « traître » en pleine période de guerre froide dans un pays en proie à un anticommunisme exacerbé. Il inverse les rôles habituellement servis par toute la littérature et le cinéma anglo-saxons, faisant de cet espion le personnage central de son histoire. Un personnage singulier, à l’attitude ambiguë, échappant aux définitions. Est-il le méchant, est-il le bon ? Il est sincère et son combat lui paraît juste. Il croit en un avenir radieux où l’homme ne serait plus exploité.

Il dresse autour d’Alex et du Clown, (un superbe méchant) avec la volonté d’être exhaustif, une galerie de personnages divers et variés démontrant que le manichéisme n’est pas de mise. La loyauté à des idées, à un idéal peuvent grandir les gens quel que soit le bord. La cruauté ou la lâcheté ne sont pas l’apanage d’un camp. Il illustre également les conséquences que peuvent avoir des changements de politique gouvernementale. Ainsi ces agents, ces petites gens, dont les révélations se bornent à des broutilles facilement accessibles et sans incidence, en fait, sont considérés comme des gêneurs dont il faut se débarrasser.

L’auteur se régale avec ce qui était les symboles de l’Amérique des années 50, les voitures et les décors. C’est une représentation quelque peu fantasmée qu’il nous restitue rappelant une page d’histoire récente qui cependant s’estompe déjà.
Avec ce tome, on retrouve le graphisme splendide d’un Éric Stalner au mieux de sa forme. L’album précédent laissait le sentiment d’un relâchement avec l’absence de finition des visages, des traits grossiers, des regards brouillés...

La Liste 66 raconte une histoire prenante, la solitude d’un fugitif qui n’est qu’un rouage dans un système qui dérape, d’un homme qui aime profondément son fils et cherche par tous les moyens à le protéger. Une très belle série.

Serge Perraud

La Liste 66 : T.3 - Kansas, scénario et dessins d’Éric Stalner, couleurs de Jean-Jacques Chagnaud, Dargaud, juin 2008, 48 pages, 13,00 €



Retour au sommaire