SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Dears 1

"Dears 1 " de Peach-Pit


- T’es pas bien. Tu veux sortir avec une Extraterrestre ? Elles ont l’air sympa comme ça, mais je suis sûr qu’en fait elles veulent conquérir la Terre.

Quand des Extraterrestres s’écrasent sur Terre les ennuis commencent. Leur vaisseau spatial s’est-il écrasé sur le toit du garage familial ? Non, dans la baie de Tokyo et ils sont 150 ! Leur aspect ressemble à celui des Terriens ce qui devrait faciliter leur intégration. Les Dears ( "chers amis" dans la langue de Shakespeare) ressemblent à des adolescents et sont beaux comme des dieux ( et des déesses).
Takeda ne s’en préoccupe guère. Comme tout lycéen japonais il est préoccupé par ses devoirs et ses professeurs. Il faut préciser que son professeur d’anglais est du genre féminin singulier, aguichant ses élèves masculins et portant des tenues légères. Aussi (Takeda étant apparemment maudit) rien d’étonnant à ce que lorsqu’il la croise dans un centre commercial alors qu’elle est en train d’essayer un maillot de bain minuscule. Aussi il faut l’avertir d’un petit problème "professeur votre maillot glisse", mais pourquoi ne s’en préoccupe t’elle pas ? (1)
Mais Takeda a des préoccupations plus importantes (mais si !). Une jeune fille s’est attachée à ses pas et s’est imposée chez lui. De ce fait Takeda vient de constater trois choses extrêmement préoccupantes :
1 : c’est une Dears
2 : elle a décidé qu’elle serait l’esclave de Takeda
3 : les vêtements de la Dears viennent de se désintégrer
Préoccupant n’est-ce pas ?
Au fait qu’en est-il de la possible invasion extraterrestre ? Eh bien, comme le duo de mangakas (2) a choisi comme pseudo le nom du café où se réunissent les héros de Beverly Hills 90210, nous devons en conclure que la situation n’est pas désespérée ( pour la planète Terre, en ce qui concerne Takeda...).

(1) ce genre de personnage se retrouve de plus en plus dans les mangas (cf. Mahoromatic chez Ki-oon). Otez-moi d’un doute les mangakas ne chercheraient-ils pas à appâter leur clientèle adolescente ?
(2) Banri Sendo & Shibuko Ebara qui ont oeuvré sur Rozen Maiden (Soleil) et Zombie Loan (Asuka)

Damien Dhondt

Peach-Pit _ Dears tome 1 _ Traduction & lettrage : GB One _ Conception graphique : Romain Quenisset_ Kami _ mars 2006 _ Inédit, poche, sens de lecture japonais,198 pages noir & blanc _ 6,95 euros



Retour au sommaire