SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Inu-Yasha 1

"Inu-Yasha 1 " de Rumiko Takahashi


- Je perçois l’odeur de celle qui m’a tué... Elle s’approche.

Inu-yasha le demi-démon avait des idées de grandeur. La perle de Shikon, un artefact magique, possède la faculté de renforcer les pouvoirs des monstres. Mais il venait à peine de s’emparer qu’il fut stoppé par l’archère Kikyô qui a laissé la vie dans l’affrontement.
Bien des siècles plus tard la jeune Kagone n’éprouve guère de passion pour le temple shintoïste de ses ancêtres. Il y a bien longtemps qu’au Japon on ne croit plus aux créatures du folklore. Mais voici qu’un monstre l’attire dans un puit.
Adieu le Japon moderne (le lycée, l’électricité, l’eau courante, les transports en commun et la pollution). Bienvenue dans le Japon médiéval peuplé de monstres divers.
Kaede la soeur de Kikyô reconnaît en Kagone la réincarnation de sa soeur.
Mais voici que d’autres monstres attaquent. La seule alliance possible pour Kagone est Inu-Yasha qui, débarrassé de la flèche qui le clouait à un arbre, retrouve ses capacités combatives. Heureusement Kaede lance à Inu-Yasha un sort lui permettant d’être contrôlé par l’intermédiaire de phrases magiques. Aussitôt Kagone prononce la phrase adéquate : "couché !" (Simple, mais efficace).
Cependant la perle de Shiko attire les monstres, mais aussi les humains à pensée maléfique. Avec son étrange allié Kagone va devoir faire preuve d’astuce, car si son incarnation précédente maîtrisant parfaitement le tir à l’arc, ce n’est absolument pas le cas de Kagone.
Rumiko Takahashi nous avait habitué à un ton plus léger (1). Ici l’humour est rarissime. Ainsi parmi les monstres combattus l’un d’entre eux possède le pouvoir de se dissimuler dans un cadavre. Et puis comment discerner les fils invisibles utilisés comme armes par un démon ? Kagone trouve la solution en les teintant de son sang.
Avec ce premier tome d’une longue série complexe adaptée en dessin animé et en jeu vidéo
Rumiko Takahashi nous offre une autre facette de son talent.

(1) cf. Urusei Yatsura ( Lamu) & Ranma 1/2 chez Glénat, ainsi que Maison Ikkodu ( Juliette je t’aime), chez Tonkam, cependant la cruauté était déjà présente chez Mermaid Forest (Glénat)

Damien Dhondt

Rumiko Takahashi _ Inu-Yasha tome 1 _ Traduction : Sébastien Gesell, Conception graphique : Les Travaux d’Hercule, Adaptation graphique : Eric Montésinos _ Kana _ janvier 2002 _ Inédit, poche, sens de lecture japonais, 192 pages noir & blanc _ 6,25 euros



Retour au sommaire