SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Welcome to Hope : T.3 - Inéquation

"Welcome to Hope : T.3 - Inéquation " de Damien Marie et Vanders


Après « Deux droites parallèles » et « La somme des côtés... », on s’attendait naturellement à un titre fleurant bon les théorèmes de géométrie. Il n’en n’est rien, mais on reste cependant dans la veine mathématique puisque « Inéquation » définit une inégalité entre deux quantités. Et c’est tout à fait le terme ad hoc pour boucler cette série.

« Welcome to Hope » a pour décor une petite bourgade rurale du Kansas, à la limite entre le désert et un océan de maïs. En apparence, le calme règne car les « autorités » locales ferment les yeux sur nombre de trafics comme les jeux clandestins, les combats de chiens, les disparitions inexplicables... parce que cela leur rapporte.
« Inéquation » commence à 8 heures 54. Betty, nue, fume étendue sur un lit pendant que les deux brutes qui l’accompagnent dorment encore à poings fermés. Elmett, le vieux vigile de la banque se réveille en retard après une nuit tumultueuse avec Mona. Il a pu s’offrir ce luxe car il a gagné gros lors du dernier combat de chiens. Pressé, il manque se faire renverser par Cody qui entre dans la banque, un fusil à la main. Celui-ci fait coucher tout le monde. Il frappe Scott, qui venait de rentrer juste avant lui, pour le faire allonger. Surpris par les cris d’Elmett qui brandit son pistolet réglementaire, il tire et l’étend. Le coup de feu alerte le shérif qui, au vue de la situation, mobilise « ses amis » trempant dans les combines. Il ne veut pas qu’on lui pique encore son fric dans le coffre de la banque, car il est furibond d’avoir tant perdu en misant sur un chien inconnu la veille au soir.

Damien Marie, pour construire son récit, est parti d’une idée simple, mais peu banale : pourquoi deux personnes ne voudraient-elles pas, pour des raisons bien personnelles, braquer la même banque, au même moment, sans s’être rencontrées auparavant ?
Il place ses personnages dans un cadre sordide, un microcosme à l’écart, où il peut développer des activités à la limite de la légalité. Il base les relations entre les différents membres de cette communauté sur l’intérêt, chacun cherchant à tirer le maximum des autres. Mais n’est-ce pas le fondement même de notre société ?
Dans ce tome, les trajectoires des personnages se rejoignent et se percutent, avec les conséquences inévitables. Cependant, si le contexte des deux précédents volets était très noir, la rencontre des parcours donne un petit côté « comédie » et se termine sur une approche relativement « morale ». Les méchants n’ont que ce qu’ils méritent. Mais existe-t-il des « gentils » dans cette histoire ?
Les hasards sont souvent cocasses. Le nom de Hope, comme lieu de son histoire, avait été retenu par l’auteur à cause de son sens en anglais et du décalage avec le ton de l’histoire. Mais une ville de Hope existe bien au Kansas !
Damien Marie rédige d’abord son histoire sous forme d’un roman à partir duquel il construit son scénario et son découpage. Ce roman, de 120 pages, édité par Bamboo, est offert, par les libraires lors de l’achat des albums.

Le dessin et la mise en couleurs de Vanders sont sobres mais efficaces. Il a élaboré une galerie de personnages faciles à identifier et donc à suivre sur leur parcours. Les décors restituent bien l’ambiance de cette Amérique profonde des années 80, telle qu’on peut la découvrir à travers de nombreux films.

« Inéquation » clôt de façon magistrale, la trilogie « Welcome to Hope », une série passionnante à partir d’une Amérique fantasmée que l’on peut trouver tout près de chez soi.

Serge Perraud

Welcome to Hope : T.3 - Inéquation, scénario de Damien Marie, dessins et couleurs de Vanders, Bamboo, coll. Grand Angle, mars 2008, un album de 48 pages et un livre de format poche de 120 pages, 12,90 €



Retour au sommaire