SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  L’Autre fin du monde

"L’Autre fin du monde " de Ibn Al Rabin

- J’ai jamais cru aux fantômes et voilà que le seul que je vois refuse de m’adresser la parole

Milch vit dans la solitude depuis la mort de sa fiancée. Enfin presque, puisque celle-ci vient de temps en temps lui rendre visite. Cependant les problèmes de communication dans un couple ne s’arrangent guère. Mais après tout, si on peut voir un fantôme, rien ne précisait qu’on puisse lui parler.
La maison de Milch est isolée, mais cela n’empêche pas d’autres visites imprévues. Tout d’abord voici un couple à la recherche d’un avion qui s’est écrasé autrefois dans les environs. L’avion est bien là et le pilote aussi. Mais pour les raisons précitées il est également impossible de communiquer avec lui.
Curieusement les fantômes se manifestent de plus en plus à proximité. C’est ainsi qu’un psychiatre voit apparaître chez lui un patient préoccupé par un fantôme :
- Et vous voudriez que je vous débarrasse de ces visions, c’est ça ?
- Euh...pas tout à fait. En fait, je le vois mais je ne l’entends pas. J’aimerais que vous me soigniez cette surdité, que je puisse l’entendre.

Curieusement de plus en plus de gens commencent à voir des fantômes et on sent que le malheureux psychiatre va devenir quelque peu dépressif.
Il semble en effet que le phénomène d’hallucination collective devienne contagieux et commence à s’étendre en ville d’où l’inquiétude du maire :
- Mais pourquoi je me retrouve maire d’une ville de tarés ?
- Ils vous ont élu : faut croire qu’il y a une logique.

Ibn Al Rabin (1) nous relate une fable fantastique en utilisant un dessin minimaliste. De ce fait les personnages sont reconnaissables à leur barbe, à leurs cheveux ou à leur coiffure. Cela a l’avantage de nous présenter une histoire dense et incisive où la présence des fantômes souligne l’absurdité du comportement des vivants.

(1) il s’agit de l’identité secrète du citoyen helvète Mathieu Baillif, l’auteur de : Histoires réversibles, N’importe quoi ! Poissons-citerne (B.Ü.I.B. Comix), Les Aventures de John Master Kohn, Torve et Bistre, Bon eh bien je prendrais le suivant, Sec et nerveux, Flap-Flap, Friture, Des Panosses des catelles (Me Myself), Les Miettes (Drozophile), La Tour Eiffel (’Le Reb’), Cot, Retour écrémé, Dormez-vous ? Le Meilleur de la bible (Atrabile), Je ne suis pas à Bourg-lès-Valence (La Fabrique des fanzines), Faudrait voir à voir, Le Monde change trop vite (Groinge), Un Fanzine avec un titre de 31 lettres (Auto-édition), Strips dans Oupus 4, Comix 2000 (L’Association), Majorité (L’Egouttoir), Eugène Onéguine (Myxomatose), Safety instructions (La Joie de lire)

Damien Dhondt

Ibn Al Rabin _ L’autre fin du monde _ Edition Atrabile _ septembre 2007 _ Inédit, moyen format, 1120 pages noir & blanc, (poids = deux kilos et demi !) _ 42 euros



Retour au sommaire