SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Cry wolf - Edition zone 2 (Inédit)
"Cry wolf - Edition zone 2 (Inédit) "
de Jeff Wadlow
 


Avec Julian Morris, Lindy Booth, Jesse Janzen, Jon Bon Jovi
Metropolitan Vidéo

Présenté à Gerardmer en 2007, mais resté inédit en salles, « Cry-wolf » sort aujourd’hui en DVD. Triste sort ? Non, pas vraiment, loin d’être aussi injustifié que pour d’autres qui auraient mérité plus de chances sur grand écran. En voulant jouer sur le principe du slasher pour démontrer les limites du genre (qu’on reconnaît, hein, le slasher ambitieux et foncièrement original, ça ne court pas les rues... Si, il y en a eu un cette année qui, on vient de l’apprendre, sortirait en salles cet été, c’est l’excellent « All the boys love Mandy Lane », mais on en reparlera en temps utile...), Jeff Wadlow se plante rapidement, achevant son film par un mauvais coup de théâtre quant à la révélation du tueur qui fait irrémédiablement sombrer « Cry-wolf » dans une banalité médiocre.
Une étudiante est retrouvée assassinée sur un campus. Un groupe d’élèves, fan de jeux divers et variés, lance une rumeur : on aurait intercepté des messages signés « the wolf » sur le net, mystérieux tueur qui aurait menacé avant finalement de passer à l’attaque. Très vite, le « buzz » s’enflamme, les mails abondent, et peu à peu, « The wolf » prend vie. Il est armé d’un couteau de chasse, porte une cagoule, et chacun l’a aperçu au moins une fois. Dépassés par les évènements, les étudiants sont alors confrontés à un problème encore plus grave : « The wolf » les menace et passe à l’attaque.
Ça aurait pu être bien, créer ainsi un psychopathe via le Net, formidable outil aux pouvoirs illimités, capable du pire comme du meilleur. Seulement voilà, en voulant rester dans le crédible, « Cry wolf » s’écarte du genre pour passer à une sorte de petit polar passionnel flirtant avec le slasher. Alors qu’il aurait fallu rester dans ce genre pour donner au film une stature bien plus « riche » (!), originale et réussie au bout du compte que celle qui, finalement, constitue « Cry-wolf », à savoir un petit polar mâtiné d’épouvante des plus sages et saupoudré d’éléments « hot » liés aux jeunes et jolies étudiantes qui font craquer certains professeurs (dont celui qu’incarne Jon Bon Jovi...). Ne vous attendez pas à du gore ou à des séquences de flippe extrême, « Cry-wolf » ne sachant jamais vraiment où il veut aller, ce qui nuit définitivement à son éventuel potentiel de qualités.
Fort heureusement, l’édition DVD vaut un peu mieux que le film à savoir qu’en bonus, on découvrira déjà deux courts-métrages signés des auteurs du film et qui n’ont rien d’extraordinaire (ben oui, parfois, quand on voit des courts-métrages ou des clips, on se dit que le gars risque de faire sauter la baraque en passant au long-métrage... Ici, non, pas du tout !), et un reportage sur le tournage. Bon. Le reste ne valant pas non plus une attention des plus soutenues. Et donc, en conclusion, quand on sait le nombre d’excellents films qui demeurent inédits (comme « Backwoods », « Hello Mary-Lou », « The resurrected », « Middletown », « In my father’s den », « Dead man shoes », ces trois derniers étant des révélations du Festival de Dinard du Film Britannique dont des Grands Prix), mais qui furent découverts en divers festival, on se demande une fois de plus pourquoi ceux qui bénéficient d’une sortie DVD sur notre territoire (assez limité, allez en Allemagne, eux ils sortent tout, mais vraiment tout !) ne sont pas parmi les plus attendus. Oui, d’accord, questions contractuelles, de package commercial, etc... Ben c’est bien dommage quand même, c’est tout !

Note film : 3/10
DVD : copie excellente, format d’origine 2.35, image 16/9ème compatible 4/3 - Bonus : 5/10 : scènes coupées - essais des acteurs - journal de tournage : visite du tournage - bandes-annonces.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire