SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Take Five 1

"Take Five 1" de You Sang-Jin


C’est qui ces tarés ?! Ils ne vivent que pour le jazz ?!!

Eh oui, il y a des gens comme ça. Remarquez, Lee Joo-in ( "joon-in" signifie extraterrestre en coréen) a sa propre obsession : la guitare basse. Son lycée n’ayant pas de club de musique il s’est plus ou moins discrètement inscrit à un lycée d’art. Malheureusement son paternel s’en est aperçu et l’a mis à la porte du foyer familial. De ce fait notre malheureux héros se retrouve à la rue avec pour toute possession sa basse. La rue étant le terrain de jeu des malfaisants il subit bientôt un tabassage. Mais voici son sauveur Yun So-ri un adepte du jazz, à la coupe afro et qui accessoirement a adopté un style de combat inspiré du rap. Et ça marche ? Apparemment oui, puisque Lee Joo-in se réveille de son évanouissement chez son sauveur des plus original.
Ce fan de musique a décidé de monter un groupe et pour cela il a besoin d’un bassiste (son intervention n’était apparemment pas désintéressé). Mais voici que surgit Keon In-young chanteuse et guitariste de rock bien décidée à recruter son bassiste même si elle doit le disputer à Yun So-ri sa rivale...Sa rivale ? Une minute Yun So-ri est bien un garçon non ? En fait cela dépend des moments. La fille romantique change de personnalité dès qu’elle met sa perruque afro et devient ainsi le très masculin jazzman dont le dynamisme appartient au domaine du surnaturel.
La narration appartient quant à elle au domaine du surréalisme puisque que lorsque Lee Jon-in en bon héros sortant de son évanouissement se demande ce qui s’est passé, son sauveur lui rappelle les évènements passés en lui montrant les pages précédentes du manhwa.
Au moins tout est clair. Après tout personne n’a jamais prétendu que le monde de la musique était très rationnel.

Damien Dhondt

You Sang-Jin _ Traduction : Parl Su Kyoung, Adaptation graphique : Tomiko Suzuki _ Take Five 1 _ Edition : Milan, collection Dragons ( décembre 2007) _ Inédit, poche, 194 pages noir & blanc _ 7,50 euros



Retour au sommaire