SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Mushishi tomes 3 et 4

"Mushishi tomes 3 et 4 " de Yuki Urushibara

Chaînon manquant entre les végétaux et les insectes, les mushis sont généralement pacifiques, il leur arrive pourtant de perturber la vie quotidienne des humains. Aussi, ceux qui les connaissent et les domptent sont appelés « Mushishi » (« shi » signifie « maître de quelque chose » en japonais). C’est le cas de Ginko, devenu nomade suite à sa condition.
Ainsi, il aide une jeune fille dont les paroles libèrent des mushis qui contaminent ses proches à la manière de la rouille sur du métal. Puis un homme dont la femme a disparu en mer suite à une traversée forcée un soir de brume. Un village doit offrir une personne à l’ancêtre (entendez par là à une sorte de divinité agraire) qui, en échange de cette vie, offre une récolte de riz plus qu’abondante. Cet ancêtre n’est en fait qu’un mushi : le grain interdit. Des enfants jouent avec une pierre à encre dans l’arrière boutique d’un médecin. Ceux-ci tombent malade car ils ont libéré des mushis sans le vouloir. Enfin, un flashback sur l’enfance douloureuse de Ginko, comment a-t-il pris ce nom bizarre et comment est il devenu mushishi ?
Dans le tome 4, des cocons de ver à soie vides servent de téléporteurs pour des messages entre mushishis. Une jeune fille fait une chute vertigineuse depuis un pont et revient miraculeusement au village, mais elle est muette et étrange. Un garçon a pour habitude de se balader en forêt en plein hiver, rapporter de jeunes pousses à sa grande sœur et s’endormir jusqu’au printemps... jusqu’au jour où il ne se réveille plus. Un jeune homme s’est perdu dans une forêt de bambous spéciale voici trois ans. Il y a élu domicile et trouvé femme et enfant, mais souhaiterait réintégrer son village. Un jeune garçon est propulsé gardien de la montagne à la mort de son père. Mais les choses changent et la construction d’un barrage détruit l’équilibre naturel.

Autant d’histoires à priori farfelues mais qui ressemblent plus à de vieux contes japonais emprunts d’écologie.
Le dessin s’affine et des planches de couleur de plus en plus nombreuses viennent égayer les volumes.
Une version animée existe, reprenant les histoires des mangas mais dans un ordre différent.

(Virginie Liégeon)

Mushishi tomes 3 et 4 - Yuki Urushibara - traduit du japonais par Pascale Simon - Editions Kana - septembre & novembre 2007 - sens de lecture japonais - 232 pages dont 8 couleurs - 7,35 euros



Retour au sommaire