SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Divine colonie

"Divine colonie " de Nicolas Presl


Alors que la Conquête du Nouveau Monde en est à ses débuts un jeune noble européen rêve d’y partir à l’aventure. Mais ses rêves l’emmènent régulièrement dans un monde cauchemardesque. Un personnage de l’antiquité (peut-être Virgile qui guida autrefois Dante aux enfers) lui sert de guide dans les profondeurs infernales, ainsi que dans les horreurs de l’Histoire que ce soit la chute de Troie, le martyr des premiers Chrétiens, le sac de Jérusalem par les Croisés, l’esclavage du commerce triangulaire et les camps de concentration nazis.
Cet album muet fait le parallèle avec la Divine Comédie écrite à la même époque par Dante Alighieri. Le soutien de l’Eglise à la conquête de l’Amérique a permis de légitimer massacre et appropriation. Tandis que les Indiens souffrent les colons manifestent leur foi, ainsi que l’orgueil, l’envie, la colère, la paresse, l’avarice, la gourmandise et la luxure (rappelons que la 6° fosse du 8° cercle des Enfers est la demeure des hypocrites).
Le jeune colon est un pur. Il est perturbé par la nudité des Indiens ce qui lui permet de faire le parallèle entre le paradis terrestre. Aussi venant au secours d’une indigène il s’empresse de la vêtir afin de s’éviter toute tentation ( le châtiment pour la luxure se situe dans le 2° cercle des Enfers).
Mais la tentation du mal est présente en chacun.
Nicolas Presl (1) avec un dessin atypique fait le lien entre la littérature du XIII° siècle et une invasion à l’échelle d’un continent : une démarche marquante par son originalité.

(1) Priape (Atrabile)

Damien Dhondt

Nicolas Presl _ Divine colonie _ Edition Atrabile _ Inédit, moyen format, 280 pages noir & blanc, 24 euros (39 francs suisse)



Retour au sommaire