SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  Ki et vandien 2 les Ventchanteuses



"Ki et vandien 2 les Ventchanteuses "
de
Megan Lindholm

Editeur :
J’ai lu
 

"Ki et vandien 2 les Ventchanteuses "
de Megan Lindholm



- Celle qui m’emploie est puissante. Rebeke n’osera pas me faire de mal, quelles que soient mes transgressions.
Ki sentit Dresh secouer la tête et elle entendit ses claquements de langue.
- Tu n’es pas là depuis très longtemps si tu ne connais pas mieux que cela le tempérament de Rebeke. Elle te déchiquettera d’abord et ensuite seulement elle te demandera s’il s’agissait de politique. Même lorsqu’elle était humaine, elle avait un tempérament sauvage. Je pense que Ventchanter l’aura rendue plus acérée encore.

Les routes de Ki et Vandien se sont temporairement séparées. Ki a reçu pour mission de conduire un mystérieux chargement à bon port. Mais elle va découvrir que sa cargaison est l’objet de la convoitise des Ventchanteuses, des femmes s’étant séparées de l’humanité pour acquérir des pouvoirs sur le vent.
Quant à Vandien il a décidé de se rendre au festival de Faux-Havre. Ce village se situe à proximité d’un ancien temple des Ventchanteuses englouti par les flots. Depuis plusieurs générations, tous les quatre ou cinq ans, la marée baisse suffisamment pour qu’il soit (théoriquement) possible de ramener du fond des flots le mystérieux trésor des Ventchanteuses.
Megan Lindholm comme plus tard son alter ego Robin Hobb s’attarde longuement sur la personnalité des personnages que ce soit dans la communauté des Venchanteuses ou au sein du village de Faux-Havre.
Cependant le souci des détails de Megan Lindholm devient parfois problématique. Ainsi Vandien décide de négocier l’achat d’un attelage d’animaux de traits amphibies. Dans son souci de grande précision Megan Lindholm nous reproduit donc le dialogue. Celui-ci commence et s’achève par conséquent...une dizaine de pages plus tard (ceci explique que ce roman comprend 320 pages).
Puis se pose le problème de récupérer l’attelage de créatures amphibies coincé au fond de la mer. Après de nombreuses tentatives infructueuses on leur fournit la solution : attacher l’attelage à un radeau qui grâce à la marée montante le soulèvera des fonds marins. Simple, il fallait y penser...mais alors pourquoi dans un village de pêcheurs personne n’a t’il jamais eu l’idée d’utiliser cette méthode pour récupérer le trésor des Venchanteuses ? Voyons, c’est évident : il n’y aurait pas eu 320 pages d’aventure.
Il semble que l’intérêt du cycle Ki & Vandien soit de nous montrer le contraste avec les oeuvres plus récentes de l’auteur. Replongeons nous donc dans les cycles de l’Assassin Royal, des Aventuriers de la mer et du Soldat-Chamane.
Abandonnons Megam Lindholm et retrouvons Robin Hobb.

Damien Dhondt

Megam Lindholm (Robin Hobb) _ Les Ventchanteuses (Ki et Vandien 2) _ The Windsingers, 1983 _ Traduction : Guillaume Le Pennec _ J’ai Lu n° 8445 (octobre 2007) _ Réédition, poche, 320 p. 6,70 euros






Retour au sommaire