SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Edward aux mains d’argent (Edward Scissorhands) - Edition Blu-ray (France)
"Edward aux mains d’argent (Edward Scissorhands) - Edition Blu-ray (France) "
de Tim Burton
 

Avec Johnny Depp, Winona Ryder, Anthony Michael Hall, Dianne Wiest & Vincent Price.
FPE Vidéo

« Sorti de l’imagination de Tim Burton » qu’il est mentionné sur la jaquette. En très grande partie, oui ; mais avec l’aide de Caroline Thompson, scénariste aussi de « L’étrange Noël de Mr Jack », de « Black beauty » (« Prince Noir » en vf) qu’elle réalisera pour un résultat final excellent. Mais bon, il est certain que de tous les films de Burton, celui-ci est un des plus personnels, et surtout avec « Batman le défi » un des deux chefs-d’œuvre de sa carrière. Aujourd’hui, après la nouvelle douche froide qu’est son petit dernier, « Sweeney Todd », revoir « Edward aux mains d’argent », c’est comme plonger dans un univers merveilleux, magique, émouvant, triste, drôle, bref du Burton au summum de son art. Ce qui accentue parallèlement la médiocrité de « Sweeney Todd ». Mais bon, on ne va pas revenir dessus, on le sait maintenant, depuis « Big fish », Tim Burton est devenu un autre Tim Burton, plus standard, moins déviant, plus normal malheureusement. Raisons de plus de parler de « Edward aux mains d’argent » à l’occasion de la sortie de ce bijou dans un nouveau format, en Blu-ray plus exactement, et même si la copie n’est pas à la hauteur de ce qu’on en espérait, le merveilleux est de nouveau là, et occulte les faiblesses techniques du support.
En haut d’une colline dominant une petite banlieue des plus « parfaites » vit dans un château Edward, un garçon issu des travaux de son génial créateur. Mais ce dernier meurt, laissant Edward seul. Jusqu’à ce qu’une femme voulant vendre ses produits le découvre, et décide de le ramener à la « civilisation ». Sitôt montré du doigt, Edward est un monstre pour les habitants, jusqu’à ce qu’il fasse des œuvres créatrices magnifiques avec ses mains-ciseaux dans les jardins de chaque maison. Son grand cœur fond pour la fille de son hôte, faisant éclater la jalousie, la peur, la colère jusqu’au dénouement fatal qui lui prouvera qu’aux yeux de beaucoup, il n’est qu’un monstre à bannir.
C’est un conte, un magnifique conte, qui fait sourire, effraie un peu, nous touche, nous émeut. Le monstre n’est pas celui qu’on croit, et l’amour est certainement le plus grand dans le cœur des rejetés de toutes sortes par ceux qui se targuent d’être « normaux ». Une écriture magnifique, une partition musicale inoubliable, une réalisation légère et somptueuse (ça change de « Sweeney Todd », c’est sûr !), « Edward aux mains d’argent » est un chef-d’œuvre absolu qui réveille en nous ce qu’il y a de meilleur, de plus pur. Savoir que le film sortait enfin en Blu-ray était un évènement suscitant une certaine impatience. Bon. OK, le Blu-ray semble dominer le marché de la Haute-Définition. Alors pourquoi dans ces cas-là ne pas faire un petit effort pour soigner certains films qui le méritent plus que d’autres ? Si ça coûte cher, on squeeze les bonus, mais au moins, qu’on soit face à une copie nouvelle, parfaite ou presque. Ici, pendant une bonne partie du début du film, on a l’impression de voir une copie télévisée, carrément ! Heureusement, ça s »améliore par la suite, surtout au niveau des couleurs, souvent éclatantes. Mais dans l’ensemble, il ne faut pas s’attendre à une copie du niveau d’un « Sunshine » par exemple, voir même d’un « Alien vs Predator » qui sans être magnifique, se révèle bien plus satisfaisante que celle-ci. D’accord le film est plus récent mais quand même : un effort aurait pu être donné à cette nouvelle édition du film sur un support qui ne supporte pas trop les gros défauts visuels. En bonus, on a droit à une petite featurette d’époque promotionnelle, et le commentaire audio de Burton. Là-aussi, pour de la Haute-Définition, et quand on sait ce que le concurrent HD-DVD propose parfois sur des films assez anciens... Allez soyons optimistes : pour les vingt ans du film, espérons un lifting pour un Blu-ray Collector de « Edward aux mains d’argent » : c’est le moins que l’on puisse souhaiter à un chef-d’œuvre du 7ème Art comme celui-ci.

Film : 10/10
Blu-ray : copie bonne, image Haute Définition 16x9 1.85 :1 - Bonus : 4/10 : commentaires audio de Tim Burton & Danny Elfman, documentaire, bandes-annonces.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire