SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Le Gros lot

"Le Gros lot " de Nikola Witko


8/10

- Mais qu’est-ce que tu racontes mec ?! C’est le paradis ici !!
- Boaf, à quoi peut bien servir le paradis, si on ne peut y assouvir aucun vice ??

Willy Baraka a gagné au grattage. Le lot est un téléphone portable, puis vient une télévision, une voiture, ect...il lui suffit de jouer à un jeu de hasard ou plus précisément de jouer avec une pièce (magique ?) pour que la chance réponde présent.
Un rêve (ou un délire) l’informera que cette pièce serait en fait le sou-fétiche de l’oncle Picsou. Je ne doute pas que les lecteurs se rappelleront le célébrissime épisode "Oncle Picsou contre Miss Tick".
Si la réussite financière s’impose Willy délaisse son travail et son épouse. Cette dernière n’apprécie guère sa nonchalance, ses infidélités et sa masse pondérale. Il est vrai qu’il vient de gagner son poids en pizza.
Willy meuble sa solitude en continuant à jouer et à gagner entre autres la tombola de la choucroute, qui lui procure une croisière...en cargo (la cabine n°13). Sa bonne étoile le trahirait -il ? Le cargo suit le même destin que le Titanic (un iceberg ? non ivrognerie du commandant). Bref, Willy se retrouve dans le même canot que l’équipage qui s’avère être composé d’indépendantistes bretons (dont un de père albanais et de mère canadienne) "Vive la Bretagne libre" : ah la grande cohérence des révolutionnaires !
Le périple de Willy se poursuit au milieu des icebergs ou sous un soleil de plomb et même à proximité d’un centre d’expérimentation nucléaire : ah, les splendeurs de l’océan Pacifique !
Cet album désigné pour le festival d’Angoulême 2008 s’avère être une allégorie encore plus déjantée que Kosmo. Nikola Witko (1) évoque la chance et les rapports homme/femme. Au fait Willy n’est pas le seul protagoniste mâle de cette histoire. Sa souris domestique est fortement "invitée" à revêtir des costumes féminins par les rats du navire malgré ses protestations masculines :
- Ecoutez, les gars y a un malentendu...D’accord, je suis une souris, mais je suis un mec !
- Une souris ? C’est féminin. Donc t’es une fille !

Que répondre à de tels arguments ?
De son côté le mousse rescapé du naufrage gagne le rivage d’une île pas si déserte que cela puisque c’est à cet endroit paradisiaque qu’est parvenu le canot de sauvetage des femmes du navire. Le malheureux mousse aurait-il la chance de sa vie ? Pas vraiment, car il découvre les joies de l’esclavage sous la tutelle féminine.
Dur, dur la condition masculine.

(1) L’enfant nuit, L’homme est-il con ? ( Brükt productions), Fulbert Cervo (Editions Pas de chance), Le poulpe 1, Comment je suis devenu stupide (Editions 6 pieds sous terre), Bijoux de famille, Muerto kid, Freezepunks, L’éléphant de Terre deux, L’homme qui ne valait plus rien, Le procès de soeurs March (Les Requins Marteaux), Kosmo (Carabas), Darling let me be a porn star (Bongoût éditions), Lucha libre (Humanoïdes Associés), Comix 2000 (L’Association)

Damien Dhondt

Nikola Witko _ Le gros lot _ Carabas (juin 2007) _ Inédit, grand format,couleurs, 80 p. 16,95 euros



Retour au sommaire