SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  S à Z -  Spiderman (Coffret) - Edition Blu-ray (France)
"Spiderman (Coffret) - Edition Blu-ray (France) "
de Sam Raimi
 

Avec Tobey Maguire, Kirsten Dunst, Willem Dafoe, Alfred Molina.
Sony Pictures Vidéo

Certainement un des plus gros morceaux proposés en Blu-ray exclusivement quant à la haute définition, Sony oblige, étant l’un des ténors du support, le coffret « Spiderman » se devait d’être monumental. Hé bien, pas vraiment, hein. Ce n’est pas « Matrix », on en est loin même puisque comme on va le voir, les deux premiers volets sont totalement dépourvus de bonus ou presque si on considère que la version longue de « Spiderman 2 » constitue un bonus. Certes, le trois est lui plus que complet mais quand même : la trilogie « Spiderman » se devait d’être LA référence en Blu-ray.
Bon, on ne va pas revenir en détails sur les qualités cinématographiques des trois films, le second étant le chef-d’œuvre, les deux autres aussi mais à un niveau juste en dessous, comme quoi, hein, c’est pinailler. En s’emparant du projet, Sam Raimi donne enfin l’étendue de son talent dans des histoires qui lui sont plus que proches tant dans leur univers délirant que dans la psychologie de personnages blessés, mal dans leur peau, schizophrènes en puissance. Spiderman - Peter Parker, c’est Sam Raimi jeune et même adulte, c’est quelqu’un qui s’assume au travers de son pouvoir-art mais qui a du mal à exister en tant que tel. Les peurs de Sam Raimi, bien visibles dans des œuvres précédentes telles que « Un mauvais plan », « Intuitions », soit ses films les plus adultes, prennent ici une autre dimension, celle d’un adolescent inquiété par le monde adulte sauf quand il est « l’autre ». En parallèle à ces études psychologiques, Raimi donne enfin vie au tisseur de toile comme on l’a rêvé. Bien sûr qu’on « voit » les prouesses technologiques, et alors ? C’est le comics enfin sur grand écran, de la veine des « X-men », « Batman begins », « Blade 2 », des œuvres pensées et concrétisées par des fans qui savent parfaitement utiliser la puissance des moyens mis à leur disposition pour en tirer le maximum. Donc, dans le premier, il affronte pour la première fois un psychopathe, le Bouffon vert ; dans le second, il assume son pouvoir et lutte contre le plus célèbre des super-vilains, le Dr Octopus ; dans le troisième, il lutte contre sa Némesis, lui-même en tant que Venom, cherche à vivre sa vie d’adulte partagé entre super-pouvoirs et quotidien banal, et lutte contre un Homme de sable plus humain qu’on ne le pensait. Dans « Spiderman 1 & 2 », rien, pas de bonus, exception faite de la version longue pour l’opus 2. Techniquement, ce n’est pas la perfection d’un « Casino royale » mais l’image du Blu-ray reste très belle, voir meilleure dans « Spiderman 2 ». et on arrive au troisième, celui à l’image parfaite, celui à l’interactivité la plus riche tout en n’utilisant aucun des avantages du support. A savoir qu’on a des documentaires, des making-of, mais que tout cela reste du niveau d’une édition spéciale DVD. Rien d’aussi performant que la fonction IME des HD-DVD où vous pouvez voir le film en même temps qu’une lucarne ouverte, explique le tournage. Mais bon, même ainsi, ne pas avoir « Spiderman » quand on a un lecteur Blu-ray, c’est n’importe quoi. Donc, ce coffret est indispensable, et forcera au passage tout nouvel acheteur d’une PS3 à revendre le « Spiderman 3 » offert avec, comme en témoigne déjà pas mal de sites Internet et de boutiques d’occasions. Ben oui, le coffret vous fait avoir l’opus 3 en double donc... Mais on ne pourra s’empêcher de regretter des éditions véritablement somptueuses pour cette trilogie dont l’éditeur est, on le précise une fois de plus, un des fers de lance du Blu-ray.

Film : 10/10
Blu-ray : copies excellentes surtout pour le 3, image 1920x1080p Haute Définition 16x9 1.85 :1 (Spiderman) 2.40 :1 (Spiderman 2 & 3) - Bonus : 0/10 pour les deux premiers, 7/10 pour le 3 : commentaires audios du réalisateur et des acteurs, des producteurs, documentaires sur la création des principaux super-vilains, cascades, décors, musique, etc...

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire