SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No104
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  G - L -  La Trilogie du Gardien : T.1 [Mu] Le feu sacré de la Terre



"La Trilogie du Gardien : T.1 [Mu] Le feu sacré de la Terre "
de
David Klass

Editeur :
Intervista, coll. 15 - 20
 

"La Trilogie du Gardien : T.1 [Mu] Le feu sacré de la Terre "
de David Klass



Jack Danielson est collégien dans une petite ville des USA. Comme la majorité des jeunes de son âge, ses centres d’intérêt tournent autour des filles, des films, des bagnoles ...et du foot. Ce soir, avec Pee Jay Peters, ils fêtent, pour elle son premier prix du concours d’arts graphiques, pour lui la totalisation de trois cents quarante yards en un match, nouveau record fédéral ! Son père, cependant, lui avait toujours demandé de ne pas trop en faire, de ne pas se faire remarquer. Avec ce record, c’est fichu pour la discrétion ! Au restaurant, Jack voit comme un flash quand un individu le fixe.
À son retour à la maison, ses parents l’attendent, sa mère lui enjoint de partir immédiatement et son père l’embarque dans sa voiture. Il faut fuir, car « Ils » l’ont retrouvé et veulent le tuer ! Commence pour Jack un road movie frénétique pour lequel il ne comprend absolument rien. Il détale devant des ombres pendant que son père meurt pour protéger sa fuite. Il erre dans Manhattan quand une jeune fille s’intéresse à lui : il est assez beau garçon pour ça. Mais, la déception est rude. Elle se révèle être un de ceux qui le poursuivent. Elle veut lui faire avouer ce qu’il sait avant de le tuer. Il sort vainqueur du combat et délivre Gisco, un molosse télépathe. Celui-ci, au courant de la situation de Jack ne veut rien lui dire, ...mais lui apporte son aide. Il finit par apprendre qu’il est l’étincelle d’espoir, qu’il vient d’un lointain futur pour sauver la planète et, pour ce faire, doit d’abord trouver Mu...

David Klass use, comme il le fait dire par Jack, de phrases nominales qui donnent, par leur brièveté, un rythme soutenu à cette histoire. On se rapproche de la prose d’un Louis-Ferdinand Céline, ...sans les points de suspension. L’auteur a pris l’heureux parti de ne pas laisser une minute de répit à son héros.
Il lui adjoint, pour l’accompagner dans sa quête, deux personnages atypiques : un molosse et une Ninja girl redoutable. Ce trio, sans cesse en mouvement, déchiffrera, dans les différentes situations auxquelles il sera confronté, les indices qui les mèneront vers la révélation.
Il fait de Jack un jeune homme plein de ressources et de talent multipliant, ainsi, les possibilités de rebondissements et d’actions.
Bien que le chien télépathe ne soit pas une nouveauté dans la littérature de genre, (S. Brussolo, par exemple, en anime un auprès de Peggy Sue) le ton des échanges entre les deux personnages fait d’humour, de moqueries et de réflexions acerbes, renforce le dynamisme du récit et permet une « respiration ».
Le cadre et les décors restent relativement flous comparativement à nombre d’auteurs anglo-saxons, ce qui allège le récit pour laisser place au mouvement.

On peut s’interroger (juste pour agacer !) sur la pertinence, dans un livre qui prône l’écologie, un livre dont le thème essentiel est de sauver la planète « bouffée » par les multiples pollutions, de l’utilisation prolongée, par le héros, d’une ancienne moto, un vieux modèle qui doit polluer son comptant ! Mais, il est vrai que ce livre interpelle et offre un voix différente dans le concert faisant du « réchauffement climatique » la source de tous les maux, même ceux pour lesquels le climat, et ses dérèglements, n’ont rien à voir.
« Mu, Le Feu sacré de la Terre », premier volet d’une trilogie nous embarque immédiatement dans l’intrigue. L’histoire est fougueuse et la lecture en est passionnante, faisant grignoter sensiblement sur son sommeil pendant quelques soirées.

Serge Perraud

La Trilogie du Gardien : T.1 [Mu] Le feu sacré de la Terre, David Klass, Intervista, coll. 15 - 20, novembre 2007, 448 pages, 14,50 €






Retour au sommaire