SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No102
103
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Achab : T.1 Nantucket

"Achab : T.1 Nantucket " de Patrick Mallet


Achab, le capitaine unijambiste qu’Herman Melville met en scène dans Moby Dick, fait partie de ces héros de la littérature d’aventures maritimes, quand la chasse aux baleines restait un exploit quotidien et non pas la boucherie industrialisée d’aujourd’hui.
Mais Melville relate, dans son roman, la vie de ce personnage alors qu’il est déjà adulte, ayant gravi les échelons de la hiérarchie des pêcheurs de cétacés.
Cependant, comme pour nombre de romans d’ailleurs, on ignore tout de son enfance, de sa jeunesse, du climat qui a entouré son adolescence naissante, des raisons pour lesquelles il est devenu harponneur, des motivations qui l’ont poussé à traquer dans des conditions si périlleuses ces géants des mers.

C’est ce vide que Patrick Mallet se propose de combler en nous dévoilant la jeunesse d’Achab, son enfance et les événements qui ont conditionné son avenir.

Nantucket est le nom de l’île où Achad a grandi, élevé par sa tante, une femme à la morale religieuse rigide. Mais, sur l’île, tout est conditionné par la pêche. Les vieux, rescapés des campagnes, font rêver les enfants en leur racontant leurs aventures, souvent un peu embellies. La vie quotidienne est rythmée par le mouvement des bateaux et par les retours de ceux qui étaient en mer.
Achab, comme tous ses petits camarades n’a qu’une idée en tête : s’embarquer. Pour cela, il s’entraîne ferme à l’emploi du harpon. Mais les difficultés sont nombreuses et la vie est rude pour un petit orphelin...

Patrick Mallet retrace, avec beaucoup de sensibilité et de justesse ce que pouvait être la vie d’un enfant sur une île où toute l’activité, personnelle et économique, est tournée vers la mer. Il montre dans quel climat baignaient les enfants et comment, naturellement, se transmettaient « les vocations », comment dans l’isolement dans lequel vivaient les îliens, les possibilités d’échapper à une voie toute tracée étaient inexistantes. Il entoure son héros d’une galerie de personnages tout à fait crédibles, avec une palette de profils psychologiques suffisante pour l’aider à forger sa future personnalité.
Le dessin de Patrick Mallet, tout en rondeur, rend bien les traits de l’enfance, l’innocence ou la cruauté de celle-ci. Les fonds du décor restent discrets pour donner une plus forte présence aux personnages et à leurs expressions.

« Nantucket » est un premier volet réussi d’une histoire passionnante.

Serge Perraud

Achab : T.1 Nantucket, scénario et dessins de Patrick Mallet, couleurs de Laurence Croix, Milan, label treizeétrange, novembre 2007, 54 pages, 12,50 €



Retour au sommaire