SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No105
105
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  M - R -  Mad Max 2 the road warrior - Edition HD-DVD (France)
"Mad Max 2 the road warrior - Edition HD-DVD (France) "
de George Miller
 

Avec Mel Gibson, Vernon Wells
Warner Home Vidéo

Ça faisait bien longtemps qu’on ne l’avait pas revu celui-là ! Autant « Mad Max » avait eu droit à ce privilège lors de sa ressortie dans l’excellente édition zone 1 de chez MGM (techniquement, la plus belle copie existante, celle du simple zone 2 étant assez médiocre), autant « Mad Max 2 » n’avait jamais eu droit à une édition plus que toute simple. Et aujourd’hui, avec l’arrivée de la haute définition, vous aurez le privilège de (re)voir ce chef-d’œuvre dans sa plus belle copie à ce jour, même si elle n’est pas parfaite...
Dans un futur à venir (c’est vrai quoi, on n’ose plus dire « proche », ni lointain, tout ça se rattrape si vite ou prend si rapidement un coup de vieux...), Max (Mel Gibson, encore loin de ses délires religieux personnels mais déjà un sacré acteur) sillonne les routes d’une humanité dévastée. Lui qui a vu sa famille massacrée, seul rempart contre la folie qui le guettait, n’aspire plus à grand-chose. Il vit, c’est tout, seul avec son chien, dans son véhicule policier classe Interceptor, croisant parfois des pillards, des tueurs qu’il évite le plus possible. Pourtant, à la recherche de carburant, il va croiser la route d’un groupe de survivants ayant fait d’une raffinerie leur château fort. Harcelé par les troupes barbares d’Humongous, leurs défenses peu à peu diminuent. Max leur propose alors de les aider en échange de quelques bidons d’essence.
Vous n’avez jamais vu ce film, attendez vous à une très grande leçon de cinéma d’action. On a quasiment jamais vu mieux depuis, du moins en sachant que toutes les cascades, les corps catapultés en l’air suite à un crash monstrueux des véhicules, tout cela est vrai, il n’y a aucun effet infographique, ça n’existait pas, comme le précise en prologue le critique US Leonard Maltin (dans le seul bonus qui soit sous-titré au passage). Et on est surpris de constater la puissance toujours présente des poursuites, des collisions, des batailles, on en vient presque à manquer de souffle. Cette relecture du western (les Indiens assiégeants les pionniers) trouve dans ce contexte une régénérescence du genre assez fulgurante. Sur ces points-là, « Mad Max 2 » demeure le chef-d’œuvre destroy qu’il était il y a vingt-cinq ans. En fait, le film n’a pas vieilli si ce n’est au niveau du look des membres de « la communauté de la raffinerie », qui font un peu baba-cools sur le retour. Paradoxalement, les barbares, dans leur look de dégénérescence de la civilisation, d’un retour à la sauvagerie primaire, eux ne choquent pas. Et donc on (re)découvre ce monument en HD-DVD : bon, on a vu mieux (surtout dans tout ce qui est sombre, comme quand le gamin sort du camp, par moments, c’est carrément plus qu’obscur) mais sincèrement, vous n’aurez jamais vu le film dans une telle copie. Tout ce qui se passe de jour, en plein désert, les couleurs éclatent, le ciel bleu est somptueux, contrastant avec les chaleurs du désert et de l’asphalte, on voit la moindre saleté sur la voiture de Max, c’est réellement magnifique. Alors, oui, bien sûr, des films plus vieux ont eu un meilleur traitement en HD-DVD (je pense à « La Prisonnière du désert » par exemple) mais bon, c’est « Mad Max 2 » ou « The road warrior » comme il fut titré aux States (car le premier n’avait pas fait beaucoup de kopecks nous révèle Mr Maltin), et même si on regrettera que tout ne soit pas parfait, cette copie demeure superbe la plus grande partie du temps, en plus d’être celle de la version intégrale du film, non coupée de ses séquences violentes, hé oui, si ça c’est pas une autre belle surprise, hein ! Peut-être est-ce dû au commentaire audio spécialement enregistré pour cette édition par George Miller (lui, c’est un grand bonhomme du 7ème Art pas assez reconnu : « Mad Max 1 & 2 », « Lorenzo », et dernièrement le magnifique « Happy Feet », il tourne peu le gars, mais quand il s’y remet, on prend une baffe... A part pour « Les sorcières d’Eastwick »...) et Dean Cundey, directeur de la photo, commentaire non sous-titré, ce qui est fort dommage car l’accent australien par moments, n’est pas évident. Dans l’ensemble, on comprend en grande partie, et c’est assez amusant d’entendre ces deux-là revenir sur le film un quart de siècle plus tard. Et de confirmer qu’ils en ont bavé, et que certaines séquences étaient plus que dangereuses. Voilà, une chose est sûre, que ce soit en Blu-ray ou en HD-DVD, il ne faut pas hésiter : il faut avoir cette ultime (si, si, il y a de grandes chances) édition de « Mad Max 2 », pour le plaisir des yeux et pour le plaisir de (re)voir un des plus grands films d’action jamais faits.

Note film : 10/10
DVD : 10/10 (copie excellente, image 1080p Haute Définition 16x9 2.40 :1) - Bonus : version Bluscreen Picture-in-Picture commentée par Zack Snyder - 3 scènes inédites commentées par Z. Snyder - jeu : Vengeance & Honneur - entretien avec Frank Miller - Webisodes : petits reportages sur le film avec les techniciens, les acteurs, etc...

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire